’’Le cas Sylvain Ndiaye’’ doit inciter Nampalys Mendy à mieux réussir son intégration (Amdy Faye)
APS
SENEGAL-FOOTBALL-SELECTION

’’Le cas Sylvain Ndiaye’’ doit inciter Nampalys Mendy à mieux réussir son intégration (Amdy Faye)

Dakar, 25 mars (APS) – Nampalys Mendy, le milieu de terrain de Leicester (élite anglaise) qui a longtemps hésité avant de répondre favorablement à l’équipe du Sénégal, doit se montrer à la hauteur et réussir son intégration pour ne pas vivre les difficultés qui ont empêché Sylvain Ndiaye de réussir chez les Lions, a suggéré l’ancien milieu de terrain international Amdy Faye.
 
"Le cas Sylvain (Ndiaye)" doit servir d’exemple à Nampalys Mendy, "qui vient d’arriver. Une fois on l’avait appelé il avait dit non, après notre qualification, il a dit oui", a rappelé Amdy Faye dans un entretien avec l’APS.
 
Appelé en 2002 alors que le Sénégal avait validé son ticket
à la CAN et au Mondial, Sylvain Ndiaye, considéré à l’époque comme l’un des meilleurs milieux de terrain du championnat de France, n’a jamais réussi à s’imposer chez les Lions.
 
Ancien international Espoir, Nampalys Mendy, milieu de terrain né en France, a longtemps hésité avant de rejoindre finalement les Lions à 28 ans.
 
Dans des entretiens avec des médias français, il disait attendre un appel des Bleus.
 
"Certains sélectionneurs et entraîneurs n’accepteraient jamais ce genre de posture", a commenté l’ancien milieu de terrain, finaliste de la CAN et quart de finaliste de la Coupe du monde 2002.
 
Plus que ces valses-hésitations, le milieu de terrain qui a joué à Nice (France) avant de rejoindre Leicester en Angleterre, fera face à une concurrence en équipe nationale du Sénégal où il y a beaucoup de talents, a estimé Amdy Faye. 
 
Il se réjouit en revanche de la sélection de Pape Matar Sarr (FC Metz, France).
 
"Aujourd’hui, notre championnat national est compétitif et nos académies font du très bon boulot", a-t-il commenté. Il rappelle que des joueurs, comme Ismaila Sarr (Watford, Angleterre) et Pape Matar Sarr n’ont pas eu besoin de temps pour s’adapter au milieu professionnel européen.
 
"En plus de leurs qualités individuelles, ils ont été formés dans leurs académies à faire face aux rigueurs techniques et tactiques du football européen", a vanté l’ancien pensionnaire d’Aldo Gentina passé par l’AS Monaco, Fréjus et AJ Auxerre (France) avant de rejoindre Newcastle (Angleterre).
 
D’ailleurs, Amdy Faye invite les sélectionneurs à traiter sur le même pied les binationaux et les joueurs du championnat local.
 
"Il ne doit plus y avoir de passe-droits, nos joueurs ayant montré ces derniers temps leurs qualités et leurs capacités d’adaptation", a-t-il dit.
 
L’équipe nationale du Sénégal doit se mériter et ne saurait être un choix par défaut, a-t-il insisté.
 
Déjà qualifié à la phase finale de la CAN 2022, le Sénégal jouera ce vendredi contre le Congo, avant de recevoir l’Eswatini dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations.

SD/ASG/BK