Libération des footballeurs africains : Samuel Eto’o salue le refus des dirigeants africains
APS
SENEGAL-AFRIQUE-FRANCE-FOOTBALL

Libération des footballeurs africains : Samuel Eto’o salue le refus des dirigeants africains

Dakar, 23 mars (APS) – L’ancien attaquant camerounais Samuel Eto’o a salué mardi l’attitude des dirigeants du football africain, qui ont protesté contre la volonté des clubs français de ne pas libérer leurs joueurs pour les éliminatoires de la CAN 2020.
 
‘’Je suis content de la posture des dirigeants qui ont refusé de se laisser faire’’, a réagi Eto’o dans un entretien par visioconférence avec des journalistes africains.
 
‘’C’est vraiment dommage’’, a regretté Eto’o en parlant de la décision des clubs français regroupés au sein de la Ligue de football professionnel (LFP), les seuls en Europe à refuser la libération des internationaux africains.
 
Dans un communiqué publié sur son site Internet, mercredi, la LFP manifestait son refus de laisser aller en dehors de l’Union européenne (UE) et de l’espace économique européenne (EEEE) des internationaux évoluant dans les championnats français.
 
La Fédération sénégalaise de football (FSF), jugeant ‘’totalement discriminatoire’’ cette décision, a adressé jeudi à son homologue française un courrier dans lequel elle lui demandait de ‘’prendre les mesures idoines en vue de la libération’’ des footballeurs en question.
 
Dans cette lettre adressée au directeur général de la Fédération française de football (FFF), le secrétaire général de la FSF, Victor Ciss, fait valoir que le communiqué de la LFP par lequel les clubs français ont annoncé leur refus de libérer les joueurs convoqués ‘’ne saurait valoir décision officielle au regard des dispositions pertinentes du règlement du statut et du transfert des joueurs de la FIFA’’, la fédération internationale.
 
La FFF a fini par accorder des dérogations aux internationaux africains, avec quelques conditions préalables, pour les laisser rejoindre les équipes nationales. Même si le Sénégal, pour ne donner qu’un exemple, jouera ses matchs contre le Congo (26 mars) et l’Eswatini (30 mars) sans Alfred Gomis, gardien de Rennes, ni le défenseur Youssouf Sabaly (Bordeaux) et d’autres joueurs absents.
 
La FFF a accéder aux requêtes des fédérations africaines, ce qui n’empêche pas Eto’o d’appeler la FIFA à faire en sorte qu’il n’y ait plus de refus de laisser les joueurs africains aller jouer avec les équipes nationales.
 
‘’D’ailleurs, ce n’est pas le seul domaine où les Africains ont des problèmes’’, a souligné l’attaquant des Lions Indomptables, double vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations (2000 et 2002).

Cette rencontre entre Eto’o et des journalistes a été organisé par le Comité suprême pour la livraison et l’héritage pour la Coupe du monde Qatar 2022.

SD/ESF/ASG