Les dirigeants africains doivent copier la posture visionnaire des Qataris (Samuel Eto’o)
APS
SENEGAL-AFRIQUE-QATAR-FOOTBALL

Les dirigeants africains doivent copier la posture visionnaire des Qataris (Samuel Eto’o)

Dakar, 23 mars (APS) - L’ancien attaquant camerounais Samuel Eto’o a invité les dirigeants africains à adopter une posture de visionnaire, en s’inspirant de leurs homologues du Qatar qui ont réussi à se porter candidat pour abriter la Coupe du monde 2022.
 
"L’attitude visionnaire des dirigeants qataris, voilà ce que les dirigeants africains doivent adopter", a lancé ce mardi l’ancien attaquant des Lions Indomptables, ambassadeur de Qatar 2022.
 
Même si le Qatar est un petit pays du Moyen-Orient, ses dirigeants ont cru en eux et en leurs capacités pour organiser la Coupe du monde et en faire "une compétition exceptionnelle", a ajouté Samuel Eto’o dans un entretien par visioconférence avec des journalistes africains.

La rencontre avec les médias a été organisée par le Comité Suprême pour la livraison et l’héritage pour la Coupe du monde Qatar 2022.
 
L’ancien attaquant camerounais invite les sélections africaines à croire en leurs possibilités de remporter la compétition.
 
"Oui, c’est possible, mais on doit commencer à y croire pour pouvoir y arriver", a dit Eto’o, qui a évolué dans les championnats espagnol (Real et Barcelone), italien (Inter Milan) et anglais (Chelsea)
 
Vainqueur à deux reprises de la CAN (2000 et 2002) et de la Ligue des champions avec le FC Barcelone (2009) et l’Inter Milan (2010), Samuel Eto’o considère que certains joueurs africains ont dépuis longtemps démontré qu’ils sont capables de gagner le Mondial.
 
Mais il faut y croire pour y arriver, a insisté Samuel Eto’o, ambassadeur de Qatar 2022 qui livrera tous les stades de compétition au plus tard en fin 2021.
 
A ce sujet, il a appelé les pays africains candidats à se manifester pour pouvoir recevoir les stades de la Coupe du monde 2022 qui seront démontés et offerts à ceux qui en feront la demande.
 
"Avec les stades déjà présents, le Qatar aurait pu organiser une Coupe du monde, mais il va falloir attendre pour la livraison de toutes les infrastructures prévues", a-t-il dit, soulignant que tous les stades érigés sont magnifiques.
 
"J’aurais aimé avoir 10 ans de moins pour pouvoir prendre part à la compétition", a-t-il assuré, espérant que la Coupe du monde 2022 se jouera avec des spectateurs.
 
"Nous allons croiser les doigts et espérer qu’avant la Coupe du monde, une solution sera trouvée par rapport à cette pandémie", a-t-il par ailleurs ajouté.

SD/ASG/BK