Le temps de l’ouverture dans la Tanière
APS
SENEGAL-FOOTBALL-SELECTION-ANALYSE

Le temps de l’ouverture dans la Tanière

Dakar, 26 fév (APS) – Le sélectionneur national, Aliou Cissé, rencontre la presse mercredi pour rendre publique la liste des joueurs retenus en perspective des matchs contre Madagascar et le Mali avec une grande possibilité d’assister au retour de certains habitués ou un appel à de nouvelles têtes.
 
Le match contre Madagascar du 22 mars comptant pour la 6-ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019, devrait être placé dans le lot des rencontres de préparation par le staff technique. 
 
En dépit du challenge sportif qui oblige les Lions à gagner et à conforter leur première place dans le groupe A, Aliou Cissé et son staff sont déjà entrés de plain-pied dans la préparation d’"Egypte 2019". 
 
La rencontre amicale contre le Mali prévue le 26 mars prochain devrait renforcer cette perspective et donner l’occasion de changer des éléments et d’injecter du sang neuf dans le groupe de performance. 
 
D’ailleurs, lors des précédents matchs, Aliou Cissé avait fait appel à de nouvelles têtes, Sidy Sarr (Lorient, France), Racine Coly (Nice, France), Pape Cissé (Olympiakos, Grèce), l’ancien défenseur de l’AS Pikine qui s’est bien adapté dans la Tanière. 
 
En organisant la CAN 2019 à la fin des championnats européens, la Confédération africaine de football (CAF) pense certainement faciliter la libération des professionnels. 
 
Néanmoins, avec cette programmation en juin, l’épreuve reine du football continental se place à un moment où les organismes sont fatigués et les risques de blessure nombreux. 
 
Certains cadres de la sélection nationale, par exemple, en plus des compétitions domestiques, sont présents dans les joutes européennes comme la Ligue Europa et la Ligue des champions. 
 
Aliou Cissé doit aussi préparer la CAN en ayant à l’esprit que certains pourraient arriver fatigués en sélection nationale. En plus, il sera important d’avoir une relève de qualité, de joueurs capables d’entrer dans l’esprit et la philosophie de jeu de la Tanière. 
 
A part cette fenêtre du mois de mars, le sélectionneur national n’aura droit qu’à une dernière date Fifa en mai pour pouvoir avancer dans sa quête d’une équipe conquérante pour la CAN en Egypte. 
 
Dans cette compétition où l’objectif fixé par la Fédération sénégalaise de football (FSF) est la finale, il ne faudrait pas se tromper sur les hommes pouvant démarrer la compétition et tous les autres qui devraient attendre d’entrer en cours de jeu. 
 
Ce dosage est nécessaire dans une phase finale où tout le monde doit tirer dans le même sens afin d’atteindre l’objectif de sacre continental chez les Pharaons. 
 
Le Sénégal fait partie des favoris de la CAN 2019 prévue du 21 juin au 19 juillet prochains, première édition à devoir se jouer à 24 équipes. 
 
Plusieurs autres sélections africaines comme l’Egypte, le Maroc, le Nigeria, la Guinée et la Côte d’Ivoire, peuvent être rangées parmi les équipes pouvant aller au bout de la compétition. 
 
Les phases finales des éditions de 2012 (Zambie), de 2013 (Nigeria), de 2015 (Côte d’Ivoire) et de 2017 (Cameroun) ont démontré qu’il ne suffisait pas d’avoir des vedettes pour gagner le trophée continental.

SD/ASB/AKS