Le Sénégal en demi-finale de la CAN, 13 ans après
APS
SENEGAL-BENIN-FOOTBALL-CR

Le Sénégal en demi-finale de la CAN, 13 ans après


Le Caire, 10 juil (APS) - Le Sénégal, grâce à Idrissa Gana Guèye, unique buteur de la rencontre contre le Bénin à la 69-ème minute sur une action collective rondement menée, a composté son billet pour la demi-finale de la CAN 2019, 13 ans après sa dernière qualification pour le dernier carré de cette compétition.
 

Avertissement : Sadio Mané (Sénégal).
 
Expulsion Olivier Verdon (Bénin, 81-ème minute)
 
Sénégal : Alfred Gomis – Youssouf Sabaly, Kalidou Koulibaly, Cheikhou Kouyaté, Lamine Gassama – Pape Alioune Ndiaye, Idrissa Gana Guèye (Salif Sané, 88-ème), Henri Saivet – Sadio Mané, Mbaye Niang (Mbaye Diagne, 63-ème), Keita Baldé (Krépin Diatta, 64-ème).
Coach : Aliou Cissé
 
Bénin : Kassifa Allagbé – Seidou Barazé, Moise Adelihou, Olivier Verdon, Emmanuel Imorou – Jordan Adeoti – Ceibou Soukou (David Djigla, 81-ème), Sessi d’Almeida (Mame Seibou, 68-ème), Stephane Sességnon, Michael Poté (Jodel Dossou, 76 ème), Steve Mounié
Coach : Michel Dussuyer
 
Le Sénégal a peiné en première période de ce match contre le Bénin, qui a opté pour un bloc bas, avant de trouver l’ouverture grâce à une combinaison entre Sadio Mané et Idrissa Gana Guèye.
 
A la réception du ballon dans la surface béninoise, a réussi à mettre le ballon hors de portée du gardien béninois Kassifa Allagbé.
 
Deux minutes plus tard, Sadio Mané butait sur le même portier, ce qui a rendu la fin de match bien crispante pour les Lions.
 
Le Bénin avait avant cela eu une occasion franche à la 66-ème minute, Alfred Gomis cafouillant sur une passe en retrait de Sabaly à la 66-ème minute.
 
Ce fut tout ou presque pour les Ecureuils restés plus proches d’un 2-0 pour le Sénégal que d’une égalisation.
 
En première période, si l’avantage était au Sénégal qui a eu les meilleures opportunités, rien ne fut marqué.
 
Mais le Sénégal a réussi à trouver le maillon faible des Ecureuils, à savoir le côté droit de la base arrière béninoise. Youssouf Sabaly par exemple a eu l’opportunité d’ouvrir le score à la 45-ème minute de la rencontre.
 
Au lieu de tirer dans le but, le défenseur Bordelais avait préféré faire une passe mais le portier béninois avait suivi et s’était couché sur le ballon pour enrayer le danger.
 
Les Lions n’ont également pas pu profiter, une minute plus tard, d’un cafouillage monstre dans le camp béninois.
 
Le Bénin, qui a décidé de jouer la défensive, s’était pourtant créé une énorme occasion à la 25-ème minute. 
 
Le coup franc tiré par Soukou Cébio était passé de près devant les buts d’Alfred Gomis, laissant les attaquants béninois statiques.
 
SD/BK/ADL