Le président de la Commission centrale des arbitres Amadou François Gueye n’est plus
APS
SENEGAL-FOOTBALL-NECROLOGIE

Le président de la Commission centrale des arbitres Amadou François Gueye n’est plus

Dakar, 9 mars (APS) – Le président de la Commission centrale des arbitres (CCA), Amadou François Gueye dit Francky, est décédé ce samedi à Dakar à l’âge de 78 ans, des suites d’une maladie, a appris l’APS auprès de ses proches. 
 
Ancien arbitre international, il était devenu au fil des années la voix des hommes en noir auprès des médias pour expliquer les changements intervenus dans le règlement de l’arbitrage. 
 
‘’Au finish, sa vie s’est résumée à l’arbitrage’’, a indiqué à l’APS, Matar Bineta Diop, qui était à son chevet à l’hôpital de Fann jusqu’à son dernier souffle. ‘’Mon seul regret, j’ai comme l’incompréhension qu’il avait voulu me dire quelque chose, mais hélas, il n’a pas réussi à me parler’’, a indiqué l’ancien arbitre, la voix couverte par l’émotion à quelques instants de la prière mortuaire en début d’après-midi. 
 
‘’Amadou François Gueye n’avait même pas de place sur son lit, tout était occupé par des documents sur l’arbitrage’’, poursuit Matar Bineta Diop, évoquant un homme généreux. 
 
Badara Diatta, qui a sifflé la finale de la CAN 2012 entre la Zambie et la Côte d’Ivoire, parle du défunt comme de quelqu’un qui a vécu pour et par l’arbitrage. ‘’Il a été arbitre, instructeur de la CAF, administratif et il était chargé de la formation et des désignations’’, a rappelé l’ancien arbitre international, indiquant que le défunt se confondait avec l’arbitrage sénégalais. 
 
‘’En vérité, il y avait comme une impression qu’il n’avait pas de vie en dehors de l’arbitrage’’, a insisté l’ancien arbitre. Il a rappelé que le défunt a suppléé le président Badara Mamaya Sène dans la vulgarisation de la discipline et la formation des arbitres sénégalais. 
 
Pour l’ancien arbitre international, Malang Diédhiou, avec son décès, c’est un ’’monument qui vient de s’effondrer’’. ’’Il ne se ménageait pas et je me rappelle du rôle important qu’il a joué au côté du président Badara Mamaya Sène pour nous aider dans la préparation de la coupe du monde 2018’’, rappelle Diédhiou. 
 
Le trio qu’il a composé avec Djibril Camara et El Hadj Malick Samba a réussi à se préparer au stade Galandou Diouf alors que l’infrastructure sportive n’était pas encore fonctionnelle, a dit Diédhiou. 
 
L’ancienne arbitre internationale Florence Biagui relève également la générosité du défunt, qui a tout partagé avec les arbitres. ‘’Ses biens et surtout ses connaissances’’, a insisté l’ancienne arbitre internationale. Il souligne qu’il a toujours voulu que les arbitres sénégalais soient les meilleurs à travers le monde. 
 
Le Directeur national de l’arbitrage (DNA), Ismaila Diallo, déclare lui aussi que le défunt a joué un rôle de premier plan dans la vulgarisation de l’arbitrage au Sénégal. 
 
‘’J’ai eu la chance d’être son juge de touche, mais les mots me manquent pour le décrire’’, a dit Diallo. Selon lui, il a joué un grand rôle dans la vulgarisation de la discipline et dans la compréhension.
 
‘’C’est le premier à se placer devant pour défendre les hommes en noir’’, a souligné Diallo, selon qui il était reconnu en Afrique.
 
‘’Lors de nos nombreux voyages à Ziguinchor, on arrivait à passer aisément le bac de Farafégné parce que nos parents gambiens le reconnaissaient facilement grâce à une émission d’arbitrage dont il était l’un des principaux animateurs à la télévision nationale’’, a rappelé le DNA.

SD/ASG