Le partenariat de Startimes avec la Ligue de football doit être
APS
SENEGAL-CHINE-FOOTBALL-MEDIAS

Le partenariat de Startimes avec la Ligue de football doit être "préservé", selon Augustin Senghor

Dakar, 22 nov (APS) – Le contrat de sponsoring signé par la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) avec StarTimes, un groupe international de médias d’origine chinoise, "mérite d’être préservé", déclare le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor.
 
"Ce partenariat, c’est un contrat à forte valeur ajoutée, qui va booster le football local", a dit le président de la FSF, interrogé par l’APS sur la contestation menée par le groupe de médias sénégalais Excaf Télécom contre l’accord signé par la LSFP avec Startimes début novembre.
 
Excaf Télécom, propriétaire de la télévision DTV et de la radio RDV, a saisi le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) du Sénégal, en vue de l’annulation du contrat.
 
Sans dévoiler la suite qu’il donnera à la demande de cette entreprise privée sénégalaise, le CNRA estime que le groupe chinois ne satisfait pas à tous les critères prévus par la législation sénégalaise en matière audiovisuelle pour signer ce contrat de sponsoring. 
 
"Ces critères ne sont pas encore remplis par StarTimes. Nous allons continuer à discuter avec Startimes. Nous voulons qu’elle puisse se conformer aux textes en vigueur au Sénégal", a réagi Babacar Diagne, le président de l’organe de régulation de l’audiovisuel.
 
L’arrivée au Sénégal du groupe chinois "est une véritable aubaine" pour la LSFP qui, depuis sa création, est à la recherche d’un diffuseur de ses championnats, a déclaré le président de la Fédération sénégalaise de football.
 
"On ne peut pas nous demander de cracher sur ce contrat en ne nous proposant aucune alternative. Et depuis le début, c’est la Fédération et les présidents de club qui permettent à la Ligue d’être viables", a argué Augustin Senghor.
 
Il appelle les acteurs du football sénégalais à soutenir le partenariat scellé entre la LSFP et StarTimes, en vue du développement de ce sport au Sénégal.
 
La LSPF a été créée pour financer le football local, pour aider les petites catégories notamment, mais elle n’y parvient pas faute de sponsors et de diffuseurs, selon le président de la FSF.
 
L’arrivée de Startimes au Sénégal et son partenariat avec la Ligue sénégalaise de football professionnel augurent un avenir radieux pour ce sport, affirme Augustin Senghor.
 
"On doit se refuser à tuer cette initiative", a-t-il martelé, parlant du contrat signé par la LSFP et StarTimes pour diffuser au quotidien un magazine et deux matchs du football professionnel local.
 
Selon Augustin Senghor, le partenariat scellé entre les deux parties pour dix ans devrait permettre à la LSFP de gagner 600 millions de francs CFA par an.

SD/ESF/BK