Le Ghana fait appel aux ‘’papys’’ pour revigorer son football local
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVE

Le Ghana fait appel aux ‘’papys’’ pour revigorer son football local

Dakar, 5 nov (APS) – Le Ghana, dont les clubs étaient parmi les meilleurs du continent, compte relancer son football local en faisant appel à d’anciennes stars, affirment des médias ghanéens.
 
Pour la saison 2020-2021, Legon Cities a rapatrié Asamoah Gyan, ancien capitaine des Black Stars, qui a évolué en Italie (Udinese), en France (Rennes), en Angleterre (Sunderland) et dans d’autres pays.
 
Commentant ce retour, le journaliste Ibrahim Sannie, ancien directeur de la communication de la Fédération ghanéenne de football (GFA), salue cette décision de Legon Cities, estimant qu’elle ouvre de belles perspectives pour le football local.
 
‘’Ce retour va aider à booster l’image de la ligue locale de football’’, a commenté Sannie, qui est également membre des experts médias de la Confédération africaine de football.
 
D’autres stars ghanéennes, dont Sulley Muntari, presque à la fin de leur carrière, pourraient emprunter le même chemin qu’Asamoah Gyan, selon Ibrahim Sannie, qui a travaillé pendant plusieurs années à la BBC.
 
‘’Comme les Brésiliens, qui font leur retour avant leur retraite, ce serait la meilleure manière de ramener les supporters dans les stades’’, a-t-il dit, espérant que le retour au pays des stars du Ghana peut faire venir de nouveaux sponsors dans le football ghanéen.
 
Après son retour à Legon Cities, Gyan Asamoah, âgé de 34 ans, s’est vu remettre le brassard de capitaine par Fatawu Dauda, en vertu du droit d’aînesse, selon les médias locaux.
 
Abraham Sarbeng Antwi, un consultant en marketing interrogé par les médias ghanéens, a invité la GFA à faciliter le retour au pays des anciennes gloires du football local.
 
‘’La décision d’Asamoah Gyan aura une valeur considérable, non seulement à Legon Cities, mais pour toute la Premier League ghanéenne’’, s’est-il réjoui.
 
Le retour des footballeurs professionnels pourrait être encouragé par la Fédération ghanéenne de football, pour leur permettre de se mettre au service du football local, pour le restant de leur carrière.
 
Finaliste de la Coupe d’Afrique des nations en 2010 et 2015, Asomoah Gyan n’avait plus joué pour un club local depuis son départ de Liberty Professionals en 2003. Avec les Black Stars, il avait atteint les quarts de finale de la Coupe du monde 2010.
 
Des clubs locaux, dont les Hearts Of Oak et l’Ashanti Kotoko de Kumasi, faisaient partie des meilleurs du continent.

SD/ESF/ASG