Tournoi UFOA : le gardien des Super Eagles dit
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVE

Tournoi UFOA : le gardien des Super Eagles dit "rester sous pression"

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo+++
 
Cape Coast (Ghana), 19 sept (APS) – Le gardien titulaire des Super Eagles du Nigeria, Ezenwa Ikechukwu, a indiqué que le tournoi de l’UFOA (Union des fédérations ouest-africaines) lui permet de rester sous pression. 
 
"C’est une belle compétition où je suis obligé de m’employer", a dit le gardien nigérian qui a joué les quatre matchs du tournoi (9 au 24 septembre), sans encaisser le moindre but. 
 
Le Nigeria s’est qualifié lundi en demi-finales de la Coupe de l’UFOA en battant le Ghana 2-0. Auparavant, l’équipe locale nigériane avait éliminé la Sierra Leone (2-0) au premier tour avant de faire des matchs nuls 0-0, respectivement, contre le Mali et la Guinée en match de poules. 
 
"C’est la compétition et je remercie le staff technique de m’avoir fait confiance pour ce tournoi", a dit le portier international évoluant dans la ligue nigériane. 
 
Ezenwa Ikechukwu avait été titularisé lors de la double confrontation (3-ème et 4-ème journée) contre le Cameroun en éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en début septembre. 
 
Les Super Eagles avaient pris 4 points sur 6 possibles avec une victoire à Uyo (3-0) et un nul (1-1) à Yaoundé aux dépens des Lions Indomptables. Ils sont en pole position dans le groupe B pour assurer leur qualification au Mondial dès la 5-ème journée programmée en octobre prochain contre la Zambie à domicile. 
 
Avant cette échéance, Ezenwa préfère se concentrer sur ce tournoi de l’UFOA où il espère accrocher un titre international avec les Super Eagles locaux. 
 
"Nous sommes sur la bonne voie et nous allons poursuivre le même travail parce que le football de notre pays a besoin de victoires et de titres", a dit le gardien international qui a évolué en équipe nationale depuis les moins de 20 ans. 
 
Au sujet du prochain match éliminatoire de la Coupe du monde contre la Zambie, il préfère laisser le soin au staff technique national de faire le choix. 
 
"Je dois faire mon job quand on fait appel à moi", a-t-il avancé, soulignant que ce tournoi, en plus de l’aider à demeurer sous pression, doit lui permettre de signer un contrat professionnel en Europe. 
 
"J’espère que tout professionnel en Afrique rêve de jouer en Europe avant la fin de sa carrière", a ajouté le gardien de FC Ifeanyi Ubah qui est né en 1988. 
 
Arrivé 2-ème du groupe A, le Nigeria sera opposé à l’équipe classée première du groupe B qui jouera sa 3-ème journée, ce mardi à partir de 18h.


SD/ASB/ASG