APS
AFRIQUE-FOOTBALL-AMBITIONS

"Le football mauritanien est définitivement décomplexé" (dirigeant)

De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo

Rabat, 25 juil (APS) - Le football mauritanien, "définitivement décomplexé", s’est fixé pour ambitions de prendre part aux phases finales du CHAN 2018 et de la CAN 2019, soutient le président de l’ASAC Concorde de Nouakchott, champion 2017 de Mauritanie, El Hadj Sy.
 
"Notre victoire (2-0) contre le Sénégal, synonyme de qualification au Championnat d’Afrique des nations 2014, a été le véritable déclic", a dit M. Sy, par ailleurs le Trésorier général de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM).
 
"Même nos supporters n’acceptent plus qu’on participe pour le simple plaisir, on veut toujours aller au bout même si rien ne se décrète en football", a ajouté le dirigeant mauritanien.
 
Le président du champion de Mauritanie 2017 faisait partie des invités au dernier symposium de la Confédération africaine de football (CAF), tenu la semaine dernière à Rabat (Maroc), les 18 et 19 juillet.
 
Revenant sur les ambitions du football mauritanien dans les années à venir, M. Sy affirme que les nouvelles perspectives des dirigeants mauritaniens sont sous-tendues "par un travail à la base".

"Dès notre arrivée en 2011, nous avons relancé le championnat qui est passé de 9 à 14 équipes, et tous ces clubs sont obligés de prendre part aux compétitions de jeunes en U20, U17 et U15", a dit El Hadj Sy, qui fait partie de l’équipe dirigée par le président Ahmed Yahya, membre du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF).
 
S’y ajoute qu’un "travail de détection est mené’’ qui permet de retrouver dans des clubs de l’élite mauritanienne, "des jeunes ayant fait leurs classes ensemble depuis les plus petites catégories", a-t-il ajouté.
 
"Sans grande prétention, nous avons décidé de travailler à la base et de donner des compétitions aux plus jeunes footballeurs", a-t-il dit, relevant que l’idée est de définitivement placer le football mauritanien dans l’élite africaine.
 
"Ce n’est pas facile mais on y croit", a insisté le dirigeant de la FFRIM, selon lequel "le travail à la base est sous-tendu par une politique ardue" en matière d’infrastructures modernes et de dernière génération.
 
La Mauritanie qui jouera le dernier tour qualificatif au CHAN contre le Mali, après avoir éliminé le Liberia (2-0 et 0-1), a gagné le Botswana lors du premier tour des éliminatoires de la CAN 2019, en juin dernier.
 
Lors de son symposium de la dernière semaine à Rabat, la CAF a décidé de faire passer de 16 à 24 le nombre d’équipes qualifiées en phase finale de CAN.
 
SD/BK