LDC :  L’Espérance de Tunis récuse le Gambien Gassama et le Zambien Sikazwe
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-ARBITRAGE

LDC : L’Espérance de Tunis récuse le Gambien Gassama et le Zambien Sikazwe

Dakar, 28 mai (APS) – L’Espérance de Tunis, finaliste de la Ligue africaine des champions 2019, a appelé la Confédération africaine de football à ne pas désigner les arbitres Papa Bakary Gassama (Gambie) et Janny Sikazwe (Zambie) pour la finale retour prévue ce week-end.
 
"Nous nous permettons de vous faire part de nos craintes concernant la désignation de certains arbitres dont le comportement a été fortement contesté et critiqué par le passé et dont la prestation dans le cas où ils seraient désignés donnerait libre cours aux interprétations", écrit le club tunisien.
 
Dans ce courrier adressé au président de la Confédération africaine de football, l’Espérance qui avait fait match nul 1-1 lors de la manche aller jouée le week-end dernier à Rabat, pointe du doigt en premier l’arbitre gambien Gassama qui pourtant a officié la finale de la CAN 2015.
 
"Monsieur Gassama avait officié la finale de l’édition 2017 ayant opposé le Wydad à El Ahly, sa prestation, comme l’ont constaté les observateurs avait été largement favorable à l’équipe d’El Wydad", écrit le club tunisien dans un courrier envoyé à la Confédération africaine de football (CAF).
 
Cela "avait provoqué une vaste protestation de la partie égyptienne. Monsieur Gassama a également officié le match aller de notre demi-finale de l’actuelle édition face au TP Mazembé et nous a privés d’un penalty flagrant qui aurait pu nous qualifier".
 
L’Espérance n’aimerait également pas voir officier lors de cette finale, le Zambien Sikazwe, arbitre de la finale de la CAN 2017 au Gabon.
 
"Monsieur Sikazwe avait été sanctionné l’année dernière à la suite du match qui nous avait opposé au Primeiro d’Agosto au prétexte qu’il aurait favorisé notre équipe. Sa désignation éventuelle pour la finale de cette année donnerait lieu à diverses interprétations et le mettrait sous une grande pression qui pourrait être fatidique à l’une ou l’autre des équipes en présence", écrit le club tunisien.
 
L’Espérance de Tunis qui dit avoir été "victime l’année dernière lors de la finale aller de la Champions league d’un arbitrage jugé catastrophique", soutient avoir écrit ce courrier pour éviter la pression et préfère ne pas les voir désigner pour la manche retour de la LDC africaine.

SD/OID/ASB