LDC : Al Ahly se plaint de l’arbitrage du trio sénégalais (site du club)
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-ARBITRAGE

LDC : Al Ahly se plaint de l’arbitrage du trio sénégalais (site du club)

Dakar, 17 mai (APS) - Des arbitres sélectionnés pour les quarts de finale des compétitions interclubs africaines dont le Sénégalais Maguette Ndiaye sont accusés d’avoir faussé les résultats des rencontres aller joués le week-end dernier, a appris l’APS.
 
Dans un communiqué publié sur son site officiel, le club égyptien d’Al Ahly, victorieux (2-0) des Mamelodi Sundowns, ce dimanche, s’est plaint officiellement de l’officiel sénégalais.
 
Dans sa plainte, le club cairote évoque "un penalty non sifflé" par le trio sénégalais et la non protection de ses joueurs "victimes de tacles irréguliers" de leurs adversaires, avant de demander à la Confédération africaine de football (CAF) "d’introduire la VAR" lors de ces compétitions.

Interrogés par l’APS, des journalistes trouvent ’’disproportionnée’’ cette réaction du club cairote.

Sur une action, le contact entre le gardien des Mamelodi Sundowns (Dennis Onyango) et un attaquant égyptien, on peut estimer que le joueur du club sud-africain a essuyé ses crampons et il aurait pu être averti ou sanctionné mais sur l’ensemble du match, c’est exagéré de dire que Maguette Ndiaye et ses assistants ont faussé la rencontre, a commenté Frank Simon de France Football.

’’D’ailleurs, sur l’ensemble de la partie, la victoire d’Al Ahly est flatteur, l’équipe est fatiguée et Maguette Ndiaye et ses assistants ont bien tenu la rencontre’’, a indiqué le journaliste français qui a commenté le match sur la chaîne française, Canal Plus.

Même constant auprès du Ghanéen Nuhu Adams qui ’’ne comprend pas cette démarche’’.

’’Franchement, j’ai suivi la rencntre et je ne vois pas de décision ayant impacté sur le résultat final (2-0)’’, a-t-il dit suivi par son confrère béninois Elisé Hounkpatin Hountovo.

Ce dernier pense d’ailleurs qu’un défenseur égyptien aurait mérité de ne pas terminer la rencontre.

Le trio sénégalais (Maguette Ndiaye assisté de Djibril Camara et d’El Hadj Malick Samba) qui a officié durant ce match, a été désigné par la CAF pour représenter l’arbitrage africain lors du prochain tournoi de la CONCACAF (Confédération Amérique centrale et du nord).
 
D’autres clubs ont formulé les mêmes plaintes, à l’instar du WAC de Casablanca lors de son match contre le MC Alger (1-1) en Ligue des champions et du Raja Casablanca qui a joué contre les Orlando Pirates (1-1) en Coupe de la CAF.
 
Si le WAC indexe la "mauvaise performance" de l’Ethiopien Bamlak Tessema, l’autre club casablancais du Raja en veut au Kényan Peter Waweru.
 
Le Raja de Casablanca est allé faire 1-1 contre les Orlando Pirates (Afrique du Sud) pour ce quart de finale aller.
 
Lors du match contre le Coton-Sports, Cheikh Guèye, l’entraîneur du Jaraaf , en plus d’avoir regretté le manque de caractère de ses joueurs sur le plan offensif, a fait part de "la malhonnêteté professionnelle" de l’arbitre (Gabonais Eric Otogo-Castane) de la rencontre. Il l’accuse d’avoir arrêté la partie lors du temps fort du Jaraaf, pour faire observer la pause Covid.
 
"Mais en deuxième période, malgré l’insistance de ses collaborateurs, il a refusé de siffler cette pause alors que nous étions en infériorité, c’est incompréhensible à ce niveau de la compétition", s’est indigné le jeune technicien.

SD/ASG/BK