Lamotte veut consacrer le quart des ressources de la FSF à la rehabilitation des clubs s’il est élu
APS
SENEGAL-FOOTBALL-AMBITIONS

Lamotte veut consacrer le quart des ressources de la FSF à la rehabilitation des clubs s’il est élu

Dakar, 9 août (APS) - Louis Lamotte, candidat à la présidence de la Fédération sénégalaise de football (FSF), a déclaré mercredi avoir retenu d’affecter aux clubs sénégalais un quart des ressources de l’instance dirigeante, s’il est porté à sa tête.
 
"Le malade est très affaibli, il lui faut un remède de choc et cela passe entre autres par l’affectation de moyens financiers", a-t-il dit lors d’une rencontre avec des journalistes.
 
Selon Louis Lamotte, les ressources financières de la Fédération doivent profiter en priorité aux clubs sénégalais. "Nos clubs ont besoin d’une véritable politique de réhabilitation", a-t-il insisté
 
"En tant qu’acteur du football, on ne peut pas cautionner cette mort lente mais inexorable des clubs en l’état actuel des choses", a souligné l’ancien président de la Ligue professionnelle de football, évoquant un risque de disparition à terme des clubs sénégalais.
 
Il a rappelé qu’en 1969 déjà, une première réforme avait été engagée pour la relance des clubs, sous la conduite de Lamine Diack, alors ministre des Sports.
 
"En l’état actuel, on doit aller vers cette réhabilitation des clubs qui ne sont plus viables ni sportivement ni économiquement", a préconisé Louis Lamotte, disant compter sur des formations en marketing pour ces entités sportives.
 
"Les dirigeants doivent être formés pour pouvoir aller chercher de l’argent", a-t-il relevé, avant de faire part de son ambition de mettre sur pied "une politique d’érection d’infrastructures de proximité".
 
"A Dakar, il est quasiment impossible de disposer d’aires de jeu fonctionnels", a-t-il constaté, estimant qu’il est "très possible" de doter d’infrastructures de proximité la capitale et les villes de l’intérieur, avec le soutien des autorités, des collectivités et de partenaires.
 
Il a insisté sur la nécessité de réhabiliter les clubs sénégalais notamment en les dotant de "terrains de football où les équipes peuvent jouer", ce qui devrait selon lui contribuer à mettre le football national "sur les bons rails".
 
Louis Lamotte, ancien président de la Ligue sénégalaise de football professionnel, fera face à deux autres adversaires, le président en exercice de la Fédération sénégalaise de football (FSF) Me Augustin Senghor, et Mbaye Diouf Dia, le chargé des compétitions de jeunes à la Fédération de football.
 
L’assemblée générale élective de la FSF est prévue ce samedi à Dakar.
 
SD/BK