Lamine Mboup et Talla Ndiaye parlent du derby du Caire
APS
SENEGAL-EGYPTE-FOOTBALL-TEMOIGNAGES

Lamine Mboup et Talla Ndiaye parlent du derby du Caire

Dakar, 17 août (APS) - Le derby du Caire entre Al Ahly et le Zamalek est le match indiqué en Egypte pour briller, compte tenu de l’ampleur de la rivalité entre ces deux équipes dont les supporteurs personnifient la force et la passion du football dans ce pays, affirme l’ancien international sénégalais Lamine Mboup dont les propos sont corroborés par son jeune compatriotes Talla Ndiaye, qui a évolué dans ce championnat plusieurs années après son aîné.

"Ce derby dépasse l’entendement. Le Caire, je dirais même le pays est divisé en deux le temps de cette rencontre", explique Talla Ndiaye qui vient de résilier son contrat avec El Gaish.
 
"Si vous avez l’occasion de briller au cours de ce match, les supporters et les médias vont parler de vous durant toute une saison ou presque et vous serez le roi, surtout si vous arrivez à marquer le but de la victoire pour votre équipe", explique Talla Ndiaye, l’ancien attaquant de Niary Tally rentré récemment du Caire.
 
Les supporters des deux équipes se haissent si férocement qu’ils sont capables d’être à fond derrière un adversaire de l’autre équipe en compétition africaine, poursuit Talla Ndiaye.
 
"En temps normal, la demande de tickets est difficilement satisfaite tellement il y a des gens voulant suivre la rencontre", ajoute l’ancien attaquant international U20.
 
Evoquant le cas de l’international sénégalais Aliou Badji, arrivé en fin janvier et qui cherche toujours ses marques à Al Ahly, Talla Ndiaye estime qu’il serait bien inspiré de marquer au cours de cette rencontre.
 
"Ce sera la meilleure manière d’être intégré dans ce championnat relevé où on demande beaucoup aux footballeurs", a-t-il ajouté.
 
Lamine Mboup, qui a joué à la fin des années 80 à Al Masry de Port Saïd, abonde dans le même sens, au sujet de la ferveur entourant cette rencontre entre les deux géants du Caire dont la manche retour du championnat est prévu ce samedi.
 
"Dans l’administration, chez les industriels et au niveau des médias et du citoyen lambda, on est Zamalek ou Al Ahly", a souligné Lamine Mboup, qui a joué contre les deux équipes pendant son séjour en Egypte.
 
"Au niveau des moyens et de l’organisation, les deux géants n’ont rien à envier aux plus grandes équipes européennes", a rappelé Mboup, qui a joué contre des icônes du football égyptien.
 
"J’ai joué contre l’équipe d’Al Ahly avec des internationaux comme Al Batal, Taher Abou Zeid, Rabié Yassin, pour ne citer que ces quelques joueurs", a dit l’ancien attaquant ayant évolué à Martigues (France).

SD/ASG/BK