L’Algérie déclare avoir fait appel du jugement rendu en faveur de son ancien sélectionneur
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-SANCTION-REACTION

L’Algérie déclare avoir fait appel du jugement rendu en faveur de son ancien sélectionneur

Dakar, 4 mai (APS) – La Fédération algérienne de football (FAF) a qualifié de ‘’fake news’’ les informations parues dans les médias algériens et repris par l’APS, concernant la sanction qu’elle devrait payer pour avoir mis fin à son contrat avec le technicien espagnol Lucas Alcaraz.


‘’Les décisions rendues par la commission du statut du joueur de la Fifa, les 24 septembre et 4 octobre 2019 concernant l’ancien sélectionneur national et ses
deux adjoints ne sont ni définitives ni contraignantes’’, écrit la FAF sur son site internet officiel.


‘’Ces décisions font l’objet d’appels toujours en cours auprès du Tribunal arbitral du sport de Lausanne, qui n’a pas rendu sa décision à ce jour’’, ajoute l’organe de régulation du football algérien.


Il fait valoir qu’‘’en droit, toute décision rendue par n’importe quelle juridiction ordinaire ou sportive ne pourra en aucun cas être définitive et revêtue de l’autorité de la chose jugée qu’après épuisement de toutes les voies de recours’’.


La FAF ajoute que les décisions rendues dans le différend qui l’oppose à son ancien sélectionneur peuvent être l’objet d’un appel. ‘’ Tel est le cas’’, écrit-elle.



Des médias algériens ont annoncé dimanche que la Fifa a condamné la FAF à payer un milliard de francs à son ancien entraîneur Lucas Alcaraz, en guise de compensation.


Selon les mêmes sources, la Fifa estime que la résiliation du contrat de l’Espagnol Lucas Alcaraz est ‘’unilatérale’’.


‘’L’entraîneur espagnol, qui a introduit une plainte auprès de la Fifa, devra recevoir la somme de 1,5 million d’euros’’, ont-elles précisé.

SD/ASG/ESF