La blessure de Salah rappelle la situation de Drogba en 2010
APS
AFRIQUE-MONDE-FOOTBALL

La blessure de Salah rappelle la situation de Drogba en 2010

Dakar, 6 juin (APS) – Les supporters de l’équipe d’Egypte qui doit prendre part à la Coupe du monde (14 juin au 15 juillet) sont en train de vivre avec la blessure de leur star, Mohamed Salah, ce que les fans de la Côte d’Ivoire avaient vécu en 2010 avec la situation de l’ancienne vedette des Eléphants, Didier Drogba.

Comme Salah, meilleur buteur de la Premier League, le capitaine des Eléphants avait brillé de mille feux au cours de la saison 2009-2010, terminant la saison avec le titre de meilleur canonnier avec 29 réalisations.
 
Au contraire de Drogba qui avait aussi terminé la saison avec un titre de champion d’Angleterre, Salah, revenu en Premier League après un premier passage mitigé sous les couleurs de Chelsea, avait porté son équipe de Liverpool jusqu’en finale de la Ligue des champions.
 
L’Egypte entière était donc ébahie d’assister en direct à la blessure de son Pharaon le 16 mai dernier, lors de la finale de la Ligue des champions remportée (3-1) par le Real Madrid aux dépens de Liverpool.
 
C’est que Salah était attendu ce soir-là pour inscrire une autre belle page du football égyptien, après avoir sacré "meilleur joueur" et "meilleur buteur" (31 buts) de la saison en Angleterre.
 
En 2010, ni Chelsea, ni Drogba n’étaient arrivés en finale de la LDC et c’est lors d’un match amical contre le Japon que le capitaine des Eléphants s’était blessé au cubitus.
 
Drogba, alors auréolé du titre de Ballon d’or africain 2009, comme Salah en 2017, a dû se résoudre à une intervention chirurgicale.
 
Cette opération qui a eu lieu dans une clinique en Suisse avait contrarié sa préparation et celle de son équipe pour le premier Mondial joué sur le sol africain, en Afrique du Sud plus précisément.
 
Finalement, en Afrique du Sud, Didier Drogba, annoncé forfait pour la compétition, n’a manqué que les 65 premières minutes du match de la Côte d’ivoire contre le Portugal (0-0). IL était entré en cours de jeu en remplacement de Salomon Kalou.
 
Mais s’il a été titularisé lors des deux derniers matchs de poule, réduisant le score contre le Brésil (1-3) et participant à la large victoire (3-0) contre la Corée du Nord, il n’a pu porter à bout de bras les Eléphants éliminés comme en 2006 au premier tour.
 
L’équipe égyptienne, quant à elle, décompte les jours qui le séparent du retour en compétition de sa star qui multiplie les sorties sur les réseaux sociaux pour annoncer que tout va dans le bon sens.
 
Mohamed Salah, donné quasiment forfait pour le premier tour après sa blessure à l’épaule lors d’un choc avec le défenseur espagnol Sergio Ramos, tient en haleine le pays des Pharaons absent de la coupe du monde depuis 28 ans.
 
Placée dans le groupe A avec le pays organisateur, la Russie, l’Egypte espère passer le cap de ce tour contre des adversaires nommés Uruguay, Arabie Saoudite et Russie.
 
Avec la nouvelle coqueluche d’Anfied Road dans ses rangs, les Pharaons croient dur comme fer en leur chance de s’inviter au second tour de Russie 2018.
 
SD/BK