Kalidou Koulibaly, l’autre capitaine de la Tanière
APS
SENEGAL-FOOTBALL-SELECTION

Kalidou Koulibaly, l’autre capitaine de la Tanière


Dakar, 26 mars (APS) – Kalidou Koulibaly, le défenseur sénégalais de Naples (élite italienne), arrivé en sélection nationale en août 2015, est devenu une voix et un joueur qui comptent dans la Tanière.

 
Dans la perspective de la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet), les sorties du natif de Saint-Dié (France) sont scrutées et il sera un baromètre en équipe nationale.
 
Koulibaly n’est ni Sadio Mané, le leader technique de la sélection nationale, ni Cheikhou Kouyaté, le capitaine de l’équipe nationale, mais le défenseur central passé par le FC Metz (France), sera attendu lors du prochain Mondial.
 
Son expérience dans le Calcio (championnat italien) et aussi en Ligue des champions où il s’est coltiné des attaquants de haut niveau, sera un atout non négligeable pour ses coéquipiers et le staff technique national.
 
Au démarrage du stage en direction de la rencontre amicale contre l’Ouzbékistan alors que les observateurs s’interrogeaient sur la pertinence d’une rencontre contre cette sélection, le défenseur central a appelé à l’humilité dans un entretien au quotidien sportif, Record en début de stage.
 
C’est aussi dans cette optique que le défenseur qui a joué aussi à Genk en Belgique (2012-2014) avant de rallier Naples (Italie), il a appelé à mettre la pédale douce au sujet du néo international Santy Ngom.
 
A ce dernier qui a croulé sous les superlatifs, il a rappelé dans Record de ce lundi qu’il est important de laisser du temps au Nantais.
 
"Là, Santy (Ngom) s’est bien adapté. Il faut lui laisser le temps. Il a montré de bonnes choses et je crois qu’il doit continuer à écouter le conseil des plus anciens parce qu’en sélection, les conseils sont très utiles", a-t-il expliqué.
 
C’était comme s’il voulait relayer les propos du sélectionneur national, Aliou Cissé qui lors de son analyse de l’après match contre l’Ouzbékistan, a refusé de se cramponner sur des commentaires individuels pour ne pas avoir à commenter directement la performance de sa nouvelle recrue dans la Tanière.
 
S’il invite souvent à l’humilité, le défenseur central dans le viseur du FC Barcelone (Espagne) et de Chelsea (Angleterre) n’a aucune crainte des futures confrontations contre les attaquants adverses à la Coupe du monde 2018.
 
En attendant, sur la rencontre amicale de mardi contre la Bosnie d’Edin Dzeko, le défenseur central qui sera orphelin de Kara Mbodj, son compère de la défense, promet un bon duel.
 
Kalidou Koulibaly, auteur de performances solides avec les Lions, n’est pas seulement efficace au niveau du sportif.
 
Lors d’une précédente visite à Dakar avec les Lions, il n’a pas hésité à rendre visite à Olivier Perrin, son ancien entraîneur au FC Metz, actuel manager général de Génération Foot.
 
Son nom est souvent cité au côté de ceux de Sadio Mané (Liverpool, Angleterre), Diafra Sakho et Ismaïla Sarr (Rennes, France), anciens de Génération Foot parmi les parrains de l’académie basée à Déni Birame Ndao.

SD/ASB/PON