Jimmy Adjovi-Bocco : ’’les footballeurs africains doivent garder leurs propres qualités’’
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVE

Jimmy Adjovi-Bocco : ’’les footballeurs africains doivent garder leurs propres qualités’’


Dakar, 29 mai (APS) – Les footballeurs africains doivent garder leurs propres qualités durant leur formation, a estimé l’ancien capitaine des Ecureuils du Bénin, Jimmy Adjovi-Bocco, membre fondateur de l’académie Diambars de Saly.

’’Il ne faut pas commettre les erreurs commises en Europe, celles de brider nos joueurs. On doit garder nos qualités de dribbleur, de football improvisé, d’instinct’’, a dit l’ancien capitaine des Ecureuils qui a quitté son pays de naissance à l’âge de 12 ans pour la France.


La grosse erreur, c’est de mettre les joueurs ’’dans les cases’’, a expliqué l’ancien footballeur dans un entretien avec des membres de la plateforme Africa Football media sur le réseau social WhatSapp.



’’On doit toujours garder nos caractéristiques et nos qualités qui ont besoin toutefois d’être associés à des éléments pour avoir un football structuré’’, a-t-il ajouté soulignant qu’il est nécessaire de garder l’essence du football africain.


’’Ce serait grave de faire du copier-coller par rapport à ce qui existe en Europe’’, a estimé l’ancien défenseur du RC Lens qui a remarqué que l’Afrique manque actuellement de grands attaquants.


Après avoir travaillé dans le Conseil présidentiel pour l’Afrique mis en place par le président Emmanuel Macron, l’ancien défenseur béninois a démissionné de ce poste et est désormais Conseiller auprès du ministère des sports de son pays pour développer le volet formation.


SD/OID