Il y a 20 ans, Amara Traoré gagnait la Coupe de la Ligue
APS
SENEGAL-FRANCE-FOOTBALL-SOUVENIRS

Il y a 20 ans, Amara Traoré gagnait la Coupe de la Ligue


Dakar, 27 avr (APS) – Le 22 avril 2000, l’équipe du FC Gueugnon (ligue 2 française) où évoluait à l’époque Amara Traoré remportait, à la surprise générale, la Coupe de la Ligue devant le Paris-Saint-Germain, pourtant grandissime favori de la finale. 


Avec cet exploit, écrit le quotidien français l’Equipe dans son édition de dimanche, le président du FC Gueugnon de l’époque, Gilles Perrin, parlait ‘’d’exploit continu’’ de voir son équipe jouer sans discontinuer en D2 française, de 1970 à 2008. C’est dire qu’il ne pouvait pas s’attendre à un tel finish, ajoute la publication.


Avec sur le banc Alex Dupont, ‘’la mayonnaise prend et les Forgerons finissent l’exercice 1997-1998 à la 6-ème place de D2. Ils ont récupéré en cours de route, Amara Traoré, idole de Jean-Laville (le nom du stade de Gueugnon) après son fructueux passage entre 1992 et 1996’’, écrit encore le quotidien sportif. 


‘’Blessé au pied, l’international sénégalais (36 sélections, 14 buts) ne s’est pas imposé à Metz. Il revient alors des Emirats où il ne s’est pas plu. Dupont ne sait pas trop à quoi attendre d’un attaquant de 33 ans dont tout indique qu’il est sur le déclin’’, ajoute le quotidien spécialisé, parlant de l’ancien attaquant des Lions devenu sélectionneur national de 2009 à 2012.


‘’Il ne le regrettera pas. Traoré plante encore, il
finit meilleur buteur de D2 en 1999-2000 (17 buts). Mais plus encore que des statistiques, il apporte une aura et une expérience qui vont s’avérer fondamentales’’, poursuit l’Equipe du dimanche 26 avril.


Selon la publiocation sportive, la saison de Gueugnon a été ‘’exceptionnelle’’. En effet, en plus de la Coupe de la Ligue, les Forgerons, tenus à bout de bras par un Amara Traoré au crépuscule de sa carrière, étaient aussi en course pour la montée dans l’élite française, rappelle-t-elle. Elle souligne que durant leur parcours, ils ont fait le spectacle à Marseille en 16-èmes de finale.


Après l’OM battu 4-3, ce fut ensuite au tour de Strasbourg (2-0), puis Nantes aux tirs au but. Mais, ils ont souffert devant Red Star qui, contrairement aux trois équipes de l’élite, évoluait un cran au-dessous de Gueugnon en D3.


Alors que les Forgerons sont malmenés par l’équipe de Red Star, c’est Amara Traoré qui, encore une fois, va sortir son équipe du piège en égalisant dans les derniers instants de la partie. Son équipe était alors menée 1-2 à la 85-ème minute.


Sur cette égalisation, l’ancien attaquant des Lions évoque ‘’un
but à la Mamar… Y avait du tibia, du péroné, du mollet, un peu de tout…’’.


Finalement, le cap du Red Star passé ‘’après une
interminable séance de tir aux buts’’, place au PSG qui a été battu 0-2, alors que les Parisiens étaient largement favoris face à un club de D2. 


Ce fut ‘’le triomphe d’une famille soudée’’, affirme
Amara Traoré qui s’est retrouvé avec ses anciens coéquipiers en visio-conférence mercredi dernier.


Dans cette équipe, à part Amara Traoré, il y avait
Sylvain Distin, qui avait signé par la suite au PSG avant de reconnaître une remarquable carrière en Premier league, où il est devenu le recordman de matchs pour un non Britannique pour un total de 449.


Outre Gueugnon, actuellement pensionnaire du
National 3 en France, le président en exercice de la Linguère de Saint-Louis (ligue 2 sénégalaise) a porté les maillots du SC Bastia, du Mans, du FC Metz, de Châteauroux.


SD/ASG