Hervé Renard ambitionne d’égaler le record de l’Egyptien Shehata en CAN
APS
AFRIQUE-FRANCE FOOTBALL

Hervé Renard ambitionne d’égaler le record de l’Egyptien Shehata en CAN


+++De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo+++



Rabat (Maroc), 24 juil (APS) – Le Français Hervé Renard qui a remporté deux Coupes d’Afrique des nations en tant que sélectionneur de la Zambie (2012) et de la Côte d’Ivoire (2015) travaille à gagner un 3-ème trophée avec le Maroc pour faire aussi bien que l’Egyptien Hassan Shehata.


"Je travaille avec le Maroc pour gagner un 3-ème trophée et égaler le nombre de Coupes d’Afrique des nations remportées par ce brillant technicien", a dit le technicien français.


Hervé Renard qui a été interrogé par l’APS en marge du Symposium organisé par la Confédération africaine de football (CAF) à Rabat (18 et 19 juillet) informe avoir pris la décision de rejoindre le Maroc en raison de la qualité des infrastructures et le niveau d’organisation.


"Oui, j’ai parfois fait avec ce que l’on me donnait avec des terrains difficiles, à la limite du praticable, je peux vous dire que ce n’était pas toujours évident", a-t-il rappelé, relevant qu’au Maroc, il est assuré de travailler dans des conditions optimales.


"Au niveau des infrastructures, c’est top et c’est le rêve de tout entraîneur même si je n’ai pas la même qualité de joueurs comparé à certaines sélections
nationales", a indiqué l’ancien sélectionneur des Eléphants ivoiriens.


Hassan Shehata a remporté les CAN 2006, 2008 et 2010 avec les Pharaons d’Egypte.


En plus du sacre continental en 2019, le technicien français qui a dirigé les clubs français de Sochaux et de Lille vise aussi avec les Lions de l’Atlas la
qualification à la Coupe du monde 2018.


"Nous sommes dans un groupe très relevé avec le Gabon, la Côte d’Ivoire et le Mali", a indiqué Hervé Renard.


"Ce sera difficile mais pas impossible malgré les deux points pris en deux matchs (nuls contre le Gabon et le Mali)", a-t-il rappelé, s’attendant à une double
confrontation difficile contre le Mali en fin août et début septembre.


"Ce ne sera pas aisé", a-t-il dit, reconnaissant que ce sera difficile pour des pays autres que le Maroc et l’Afrique d’organiser une CAN à 24 pays.


"Pourquoi ne pas faire de la co-organisation", a-t-il relevé, indiquant que la mauvaise idée, c’est de dire que ce sera impossible de faire une Coupe d’Afrique des nations à 24 pays.


"Il faut travailler à réunir les conditions parce que l’Afrique ne manque pas de ressources pour relever ce genre de défis", a plaidé le technicien français.


SD/PON