George Finidi espère avoir une chance de diriger une sélection du Nigeria
APS
SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVES

George Finidi espère avoir une chance de diriger une sélection du Nigeria

Dakar, 11 jan (APS) - George Finidi, l’ancien attaquant du Nigeria des années 1990, s’est dit toujours disposé à faire acte de candidature pour être le sélectionneur d’une équipe nationale de jeunes de son pays, malgré deux refus déjà essuyés.

"C’est une question de patience, je suis donc ouvert à continuer à m’améliorer dans l’espoir d’avoir la chance d’entraîner un jour l’une des équipes de jeunes du pays", a déclaré le technicien de 49 ans, dans un entretien accordé à BBC Sport Africa.
 
George Finidi, qui a postulé à deux reprises pour devenir entraîneur d’une équipe nationale nigériane, se dit "très déçu", mais ajoute comprendre "assez bien le système nigérian". 
 
Finidi George, à la retraite depuis 2004, a joué durant 15 ans au plus haut niveau, remportant une Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 1994, trois titres de champion des Pays-Bas et la Ligue de champions avec l’Ajax d’Amsterdam en 1995.
 
A la fin de sa carrière, il a effectué un stage pratique dans le club de Minnows PEC Zwolle (Pays-Bas), avant de déposer sa candidature pour s’occuper de la sélection U17 de son pays.
 
En 2018, c’est le technicien Manu Garba que la Fédération nigériane de football (NFF) a choisi pour ce poste, puis Fatai Amoo, qui a eu les faveurs de l’instance dirigeante du football nigérian l’année dernière. 
 
Finidi George, loin de se décourager, entretien l’espoir que son heure viendra.
 
"Lorsque vous avez les bonnes qualifications, l’attitude et le professionnalisme, vous ne pouvez viser que le meilleur, et cela peut même être une chance avec l’équipe senior, les Super Eagles, nous verrons", a dit l’ancien ailier, qui depuis sa retraite, passe son temps entre son pays et l’Espagne, où il a passé une grande partie de sa carrière de joueur.
 
George Finidi se dit prêt à "attendre encore", bien qu’il soit "ouvert à d’autres options".
 
"Je suis ouvert mais je ne fermerai pas les portes au Nigeria, j’espère juste qu’un jour cette décision sera prise et que je serai appelé à gérer l’une des équipes" nationales, a-t-il insisté, soulignant qu’il ne peut que continuer à espérer que ce jour viendra.
 
SD/BK/OID