François Zahoui se réjouit des progrès du Mena
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-TOURNOI-BILAN

François Zahoui se réjouit des progrès du Mena

De l’envoyé spécial de l’APS, Salif Diallo

Cape Coast (Ghana), 27 sept (APS) – Le Mena du Niger, qui a pris la troisième place du Tournoi des nations de l’Union des fédérations ouest-africaines de football 2017, a fait des performances de qualité lui permettant de "progresser dans la hiérarchie" du football et d’"emmagasiner de l’expérience", a estimé son sélectionneur François Zahoui. 


"D’une manière générale, nous avons du mal à trouver des matchs amicaux. Ce tournoi, c’était du pain bénit pour nous. Cerise sur le gâteau, les enfants ont eu un comportement admirable", a réagi le technicien ivoirien à la fin de la compétition.
 
"Nous avons des déficits sur le plan technique et tactique, mais nous compensons sur le plan athlétique et physique", a insisté le technicien ivoirien, ancien sélectionneur des Eléphants nommé entraîneur du Mena depuis deux ans. 

Il se réjouit d’avoir battu de grandes équipes de football, dont celle du Sénégal, au Tournoi des nations de l’UFOA (9-24 septembre). "C’est d’autant plus important qu’il y a beaucoup de jeunes footballeurs dans cette équipe. Et ils ont accumulé en deux semaines beaucoup d’expérience", a commenté Zahoui.

Il repart de la compétition organisée par l’UFOA avec beaucoup de satisfaction. 
 
François Zahoui, finaliste de la CAN 2012 en tant que sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, appelle le Niger à travailler sur "les bases techniques" pour faire avancer ses joueurs.
 
"Au Niger, c’est un travail de construction qu’il faut effectuer. C’est différent de la Côte d’Ivoire où les joueurs ont plutôt besoin de faire un travail sur le plan tactique", a-t-il précisé. 

"Il y a un déficit à la base, sur le plan technique et tactique, qu’il faut corriger pour faire avancer les joueurs. Je suis sûr que ce n’est pas le cas en Côte d’Ivoire et au Sénégal, où les jeunes apprennent les fondamentaux dans les académies et les écoles de football", a analysé Zahoui.
 
Il estime qu’"un effort immense" est en train d’être fait par la Fédération nigérienne de football et son président, pour combler le retard du pays dans cette discipline. "Ce n’est pas souvent facile, mais c’est exaltant. Je suis venu pour donner un coup de main à un ami, le président (Djibrilla Hima Hamadou dit Pelé) de la Fédération nigérienne de football", a-t-il ajouté.

"Déjà, je l’avais aidé à prendre Gernot Rohr (actuel sélectionneur du Nigeria, Ndlr). Ensuite, quand j’ai eu des palabres (des difficultés, Ndlr) dans mon pays, il m’a demandé de venir au Niger, alors que je devais aller faire une formation de marketing en France", a rappelé le technicien ivoirien.
 
Il a pris en main la sélection du Niger en mai 2015, après avoir été sélectionneur des Eléphants (2010-2012) et du Kaloum Star de Guinée (début 2015). 
 
Dimanche, le Niger a battu le Bénin au match de classement du Tournoi des nations de l’UFOA 2017, qui a été remporté par le Ghana, victorieux du Nigeria, 4-1. 
 
 

SD/ESF