Entraîneurs : Locotte ’’fier’’ d’avoir suscité des vocations
APS
SENEGAL-FOOTBALL-SELECTION

Entraîneurs : Locotte ’’fier’’ d’avoir suscité des vocations

Dakar, 24 avr (APS) – Boubacar Sarr Locotte, ancien attaquant et ancien entraîneur des Lions, se dit fier d’avoir ouvert la voie à ses successeurs qui ont accepté de venir faire leur carrière de technicien au pays.

’’Je suis fier d’avoir suscité des vocations, de voir des jeunes frères et des neveux embrasser la carrière d’entraîneur et accepter surtout de revenir au pays’’, a indiqué l’ancien attaquant de l’OM et du PSG.

’’Je peux vous assurer que nous avons fait œuvre de pionner et je suis heureux de voir un jeune comme Aliou Cissé relever le challenge et avoir de tels résultats’’, a indiqué l’ancien entraîneur de l’équipe nationale U20.

Locotte qui a été pendant plusieurs années adjoint de Claude Le Roy sur le banc des Lions, a conduit avec Jules Bocandé l’équipe nationale à la CAN 1994.

Adjoint au PSG avec Luis Fernandez comme patron, il n’a aucun regret de n’avoir pas dirigé pendant la sélection A où il a joué de 1973 à 1986.

’’Nous sommes peut-être arrivés avec les Souleymane Camara Gaucher à la mauvaise période quand le football n’était pas la priorité des autorités gouvernementales’’, a-t-il fait savoir.

Selon lui, ’’la donne est en train de changer, on parle d’expertise locale et c’est heureux de voir un aussi jeune technicien (Aliou Cissé) diriger avec brio notre sélection nationale, cela veut dire que nous avons fait œuvre utile’’.

’’Nous avons donné le meilleur de nous-mêmes et fait œuvre de pionnier’’, a-t-il rappelé soulignant qu’à la CAN 1994, son duo avec Jules Bocandé, était chargé de relancer l’équipe nationale.

’’Il fallait relancer la machine, les gens oubliaient qu’on avait été éliminé sur le terrain et c’est sur tapis vert qu’on est parti à la CAN’’, a-t-il dit, ajoutant que la préparation n’était pas adéquate.

’’Aujourd’hui, le Sénégal a un potentiel énorme et des autorités engagées autour de leur football’’, a-t-il dit, estimant que le pays n’a jamais été aussi proche d’un trophée continental.

’’Surtout, on ne peut pas céder au découragement, avec le groupe qu’on a, si la chance est de notre côté, ça doit se faire’’, a-t-il soutenu.

SD/OID