Election FSF :
APS
SENEGAL-SPORT-FOOTBALL-ELECTIONS

Election FSF : "La Solution" n’a pas de candidat (Abdoulaye Sarr)

Dakar, 12 juil (APS) - L’ancien entraîneur de l’équipe nationale A de footabll, Abdoulaye Sarr a déclaré, mercredi à Dakar, que le groupe de réflexion sur le football sénégalais dénommé "La Solution" ne présente pas de candidat à l’élection du président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), prévue le 12 août prochain.
 
"La Solution dirigée par l’ancien international, Salif Diao, ne présentera pas sa candidature à l’occasion des prochaines élections pour la présidence de la Fédération Sénégalaise de Football (FSF)", a souligné Abdoulaye Sarr lors d’une conférence de presse organisée pour faire le point des activités du mouvement lancé le 26 mai 2016.

"Le projet de candidature a été agité partout où nous sommes allé, mais pour rester dans notre logique, et par respect au peuple sénégalais, nous préférons nous démarquer de ces ambitions personnelles au profit d’un projet fédérateur pour le bien être du football sénégalais", a-t-il déclaré.



Il a ajouté que leur structure "n’apporte pas son soutien non plus à aucun des candidats en lice qu’ils ont déjà rencontré dans le cadre
de leurs consultations nationales".


Étaient présents à cette rencontre, l’ancienne capitaine de l’équipe nationale de football dame, Seyni Ndir Seck, l’ancien international,
Mamadou Diallo, le consultant Ibrahima Diouf, le président délégué de Dakar-Sacré-Cœur, Mathieu Chupin, et l’ancien international Salif Diao.


Salif Diao le coordonnateur de ce groupe suivi par "plus de 10 000 personnes sur facebook" est d’avis que leur position est "en parfaite adéquation" avec le processus dans lequel ils se sont lancés.


"Notre objectif est de mener un projet fédérateur de tous les acteurs dans l’optique dans rendre le football sénégalais plus performant
en mettant en avant un projet et non un individu", a-t-il dit.


Cependant, il a précisé qu’il est "libre à tout membre qui le souhaite de se présenter à titre individuel".


Revenant sur le bilan de leurs activités, Salif Diao a renseigné que les membres de "La Solution" ont déjà eu à visiter et discuter avec les acteurs du football dans sept régions du Sénégal (Saint-Louis, Tambacounda, Thiès, Kaffrine, Ziguinchor, Kaolack et Kédougou).


Le constat est que "c’est un travail qui, pour être efficace et porter ses fruits, demande du temps et la mobilisation d’une expertise locale et internationale", a-t-il fait savoir.


Selon Mathieu Chupin, il s’agit d’un "projet ambitieux en construction" qui tourne au tour de quatre axe prioritaires : une bonne gouvernance, mettre en place un bon projet sportif, avoir une approche économique globale, et faire du football un levier au développement social.


Pour ce faire, "il va falloir du temps, de l’expertise, de la concertation et de la concertation, abstraction faite de toute ambition personnelle et clivages internes pour un football sénégalais de haute facture", a-t-il noté.

MK/PON