El Hadj Diouf pense à la création d’une fondation de la génération 2002
APS
SENEGAL-FOOTBALL-SOCIETE

El Hadj Diouf pense à la création d’une fondation de la génération 2002

Dakar, 16 déc (APS) – Le double Ballon d’Or africain (2001 et 2002), El Hadji Diouf, a suggéré vendredi à ses coéquipiers de la génération 2002 de mettre en place une fondation d’appui aux initiatives sociales ou de développement.

"Nous avons une belle occasion avec ce match de gala organisé par la Fondation Afrivac pour aider à vacciner plus d’enfants, de nous retrouver et de parler de l’avenir", a dit l’attaquant vedette des Lions au début des années 2000.

"Nous devons pouvoir nous organiser parce que nous avons le vécu et la légitimité pour donner notre avis sur la marche du football national", a ajouté l’ancien attaquant de Liverpool (élite anglaise) lors d’une conférence de presse, à Dakar.

El Hadji Diouf estime que "s’il y a des gens qui peuvent parler à la jeune génération de joueurs et l’amener à faire des résultats dans les prochaines échéances, c’est bien [eux]", les footballeurs de l’équipe nationale du Sénégal du début des années 2000.

Il s’est réjoui de l’initiative d’Afrivac, qui a réuni une pléiade d’anciens footballeurs pour aider à récolter des fonds destinés au financement de la vaccination en Afrique.

"En plus du football, la génération 2002 peut s’engager dans des initiatives comme celle-là et d’autres activités sociales", a suggéré Diouf, appelant les supporters sénégalais à "venir nombreux soutenir cette initiative" prise avec Afrivac.

"Nous allons jouer notre partition et donner le meilleur de nous-mêmes lors de cette rencontre", a assuré l’ancien numéro 11 des Lions, finaliste de la CAN et quart-de-finaliste de la Coupe du monde 2002.

Une équipe des amis d’El Hadj Diouf sera opposée à celle de l’ancien attaquant des Bleus, Nicolas Anelka, qui a salué l’initiative de la Fondation Afrivac.

"L’Afrique, avec toutes ses richesses, aurait dû être comme Dubaï. Et nous n’aurions pas besoin de faire ce genre d’actions", a dit l’ancien attaquant des Bleus, estimant qu’il s’agit d’"un mal pour un bien".

"Grâce à cette initiative, nous avons réussi à regrouper beaucoup d’amis, et ce serait de belles retrouvailles", a promis Anelka, au sujet de la rencontre prévue ce samedi au stade Léopold-Sédar-Senghor, à Dakar.

En attendant l’arrivée d’autres footballeurs, vendredi soir et samedi, plusieurs anciens internationaux sont déjà dans la capitale sénégalaise pour le match.

On peut citer Khalilou Fadiga, Pape Thiaw, Alassane Ndour, Habib Bèye et Amdy Faye.

Chez les amis d’Anelka, on peut signaler la présence à Dakar du Congolais Robert Kidiaba, du Marocain Mustapha Hadji, du Guinéen Pascal Feindouno, des Français Fabrice Abriel et Frédéric Piquionne.

Afrivac est présenté par ses responsables comme "une fondation d’utilité publique" créée il y a deux ans pour "promouvoir l’engagement du secteur privé (sociétés et individus) dans le financement de la vaccination des enfants en Afrique".

SD/ESF