El Hadj Diouf invite les stars sud-africaines à aller s’aguerrir à l’étranger
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-PERSPECTIVES

El Hadj Diouf invite les stars sud-africaines à aller s’aguerrir à l’étranger

 
Dakar, 17 avr (APS) - Les stars de football sud-africaines doivent quitter le championnat de leur pays pour s’aguerrir au football de haut niveau, a laissé entendre l’ancien attaquant des Lions, El hadj Diouf, actuellement en Afrique australe pour vendre la candidature du Maroc à l’organisation de la Coupe du monde 2026.
 
"Je me demande toujours pourquoi l’Afrique du Sud ne domine pas le continent et le monde, ses joueurs devraient montrer la voie en cherchant des défis plus grands à l’étranger", a déclaré l’ancien joueur de Liverpool, cité par le site de la Fédération sud-africaine de football (SAFA).
 
‘Selon El Hadj Diouf, de passage lundi en Afrique du Sud, jouer à l’étranger donnerait aux stars sud-africaines "une plus grande expérience pour évoluer au plus haut niveau".
 
La Fédération sud-africaine de football (SAFA) a annoncé son soutien à la candidature du Maroc à la Coupe du monde 2026.
 
El Hadj Diouf a débarqué en Afrique du Sud en compagnie de Joseph Antoine Bell, ancien gardien des Lions Indomptables du Cameroun.
 
Si l’on en croit l’ancien capitaine des Lions du Sénégal, en s’expatriant, les stars sud-africaines pourraient apporter plus aux Bafana-Bafana qui, depuis 1996 n’ont gagné aucun trophée continental en dépit du niveau de leur championnat présenté comme l’un des meilleurs en Afrique.
 
"J’ai parlé avec Percy Tau (attaquant de Mame Lodi Sundowns), je lui ai demandé ce qu’il faisait encore dans le PSL (championnat sud-africain). Le garçon est bon à jouer pour n’importe quelle équipe dans le monde, y compris le Real Madrid ou l’un des meilleurs clubs anglais", a-t-il indiqué dans des propos cités par le site de la SAFA.
 
El Hadj Diouf, qui dit regarder régulièrement le football sud-africain, souligne que l’Afrique du Sud "a probablement les joueurs les plus talentueux" du continent "mais ils semblent trop à l’aise chez eux au lieu de chercher de plus grands défis à l’étranger".
 
Parlant des Bafana-Bafana, l’équipe nationale sud-africaine, Diouf estime qu’ils avaient mieux joué que les Lions lors de leur confrontation au stade Léopold Sédar Senghor, à Dakar, lors des qualifications à la Coupe du monde, une rencontre malgré tout remporté 2-1 par le Sénégal.
 
"L’Afrique du Sud a joué le football le plus entreprenant mais a manqué d’expérience pour porter le coup de grâce à leurs adversaires", estime El Hadj Diouf.
 
 Il assure que l’équipe sud-africaine "aurait facilement pu battre le Sénégal en deux étapes, mais elle manquait de joueurs d’expérience", faisant valoir que même les grandes nations du football mondial comme l’Uruguay, le Brésil ou l’Argentine sont obligés de compter sur des joueurs expatriés pour avancer.
 
Au milieu des années 90, l’Afrique du Sud avait réussi à faire de bons résultats grâce à des joueurs comme Lucas Radebe, Benni McCarthy et Aaron Mokoena, qui avaient évolué à l’étranger, a rappelé Diouf.
 
"(Percy) Tau n’a aucune raison de jouer encore en Afrique du Sud, il est aussi talentueux que Sadio Mané ou même Mo Salah", a conclu El Hadj Diouf.
 
SD/BK