Diomansy Kamara :
APS
SENEGAL-BFASO-FOOTBALL

Diomansy Kamara : "Les Lions doivent relever le défi physique des Etalons"

Dakar, 28 août (APS) – L’équipe du Sénégal doit ’’relever le défi physique’’ que le Burkina Faso serait tenté de lui imposer lors de leur double confrontation (2 et 5 septembre) comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018, a déclaré l’ancien attaquant des Lions, Diomansy Kamara.
 
"Les Burkinabè voudront imposer leurs qualités physiques et athlétiques notamment avec des joueurs comme (Préjuce) Nakoulma et (Atistide) Bancé", a analysé Kamara, actuel consultant sur la chaîne française Canal Plus, dans un entretien avec l’APS.
 
L’équipe nationale du Burkina Faso "est bien en place" actuellement et "surfe sur sa bonne participation à la dernière CAN", la Coupe d’Afrique des nations, a souligné cet ancien pensionnaire de la Tanière.
 
Le Sénégal a certes du ’’répondant’’ sur le plan physique mais doit rester vigilant, le Lyonnais Bertrand Traoré n’étant pas "le seul footballeur de qualité’ des Etalons, a relevé Kamara, qui a évolué en Italie, en Angleterre et en Turquie avant de raccrocher pour débuter la saison dernière une carrière de consultant. 
 
"Les Etalons ont une belle qualité collective même si personne ne peut nier que la star de l’équipe c’est Bertrand Traoré qui a fait une bonne CAN mais aussi et surtout une très bonne compétition en Europa League", a dit le consultant de Canal Plus.
 
Traoré est ’’devenu un footballeur majeur, mais en dépit de ses qualités techniques largement au-dessus de la moyenne, il ne sert à rien de faire un plan anti Bertrand (Traoré)", a-t-il préconisé.
 
Cela dit, l’équipe nationale doit être prête "à souffrir pour aller chercher la victoire parce que les Lions doivent gagner la manche aller pour être dans un confort mental pour la manche retour qui se jouera trois jours après", a indiqué Diomansy Kamara.
 
Le Burkina Faso, leader du groupe D des éliminatoires du Mondial 2018 avec 4 points (+2), a commencé son stage dimanche dernier à Lisbonne (Portugal), en perspective de son match contre le Sénégal (3 points + 1), prévu samedi, à Dakar, dans le cadre de la 3e journée du second tour des qualifications.
 
Trois jours après, pour le compte de la 4-ème journée, les deux équipes seront à nouveau opposées à Ouagadougou, la capitale burkinabè. 
 
Dans le même groupe, le Cap-Vert sera opposé dans le même temps à l’Afrique du Sud à Praia vendredi avant la manche retour prévue le mardi 5 septembre à Durban, en Afrique du Sud. 
 
SD/BK