Diamil Faye juge
APS
SENEGAL-FOOTBALL-INSTANCE

Diamil Faye juge "illégale" la convocation de l’AG de la FSF le 12 août

Dakar, 2 août (APS) - Diamil Faye, le président du Guédiawaye FC (élite), juge "illégale" la tenue de l’assemblée générale de la Fédération sénégalaise de football (FSF) convoquée pour le 12 août prochain.
 
"J’ai écrit à la Fédération de football, à la Commission électorale et à la Commission de recours, mais j’attends encore les réponses à mes courriers", a-t-il révélé dans un entretien avec l’APS.
 
Djamil Faye se dit "prêt à ester’’ devant la Fifa et les juridictions internationales sur cette question, estimant que le football sénégalais "souffre de sa gouvernance, des problèmes de transparence et d’application des textes".
 
Invité à fournir des preuves du caractère illégal de la tenue de l’AG de la FSF convoquée pour le 12 août, le président de Guédiawaye FC a évoqué les textes de la Fifa en ses dispositions interdisant à la Commission électorale de "cumuler la supervision de deux élections fédérales".
 
"C’est une instance qui doit être renouvelée mais on a assisté au contraire à une reconduction des personnes siégeant dans cette instance", a-t-il soutenu.
 
S’y ajoute qu’entre la date de l’annonce de la tenue de l’AG le 12 août et la date de son organisation, "il doit s’écouler six mois, or dans ce cas de figure, ce n’est pas le cas parce que l’annonce a eu lieu en avril dernier", a argué le président du Guédiawaye FC.
 
Interpellé sur le sujet, le président de la Commission électorale, Jean Louis Toupane, a rappelé que c’est le comité exécutif de la FSF qui avait modifié les dispositions en vigueur lors de sa réunion du 2 novembre.
 
L’article 4 alinéa 2 des dispositions en question a été modifié à cette occasion, modifications ensuite "confirmées par l’assemblée générale de la Fédération du 8 avril dernier", a précisé le magistrat.
 
"C’est grâce à ces modifications que nous avons pu continuer à siéger dans cette commission électorale qui est en phase avec les textes de la Fédération sénégalaise et de la Fifa", a-t-il insisté, reconnaissant que la commission électorale "ne doit gérer qu’une seule élection".
 
S’agissant sur la nécessité d’un délai de six mois entre l’annonce de l’AG et sa tenue, le magistrat dit n’être "pas au courant" de ces dispositions de la Fifa évoquées par le président de Guédiawaye FC.
 
La Commission électorale dirigée par Jean-Louis Toupane avait également supervisé l’élection de 2013 qui a consacré la réélection de Me Augustin Senghor à la tête de l’instance chargée de la gestion du football national.
 
Elu pour la première fois en 2009, Me Senghor, réélu en 2013, est candidat à un 3-ème mandat. Il sera en compétition avec le chargé des compétitions de jeunes, Mbaye Diouf Dia, et l’ancien président de la Ligue sénégalaise de football sénégalais, Louis Lamotte.
 
SD/BK