Des Sénégalais en mettent plein la vue à l’OM
APS
SENEGAL-FRANCE-FOOTBALL

Des Sénégalais en mettent plein la vue à l’OM

Dakar, 21 juin (APS) - Les supporters de l’Olympique de Marseille à Dakar et les dirigeants du football national ont déroulé le tapis rouge pour la direction du club français, à l’occasion de son séjour dans la capitale sénégalaise, lundi et mardi.
 
Cette visite, dont le calendrier a été géré par le président de Diambars, Saer Seck, par ailleurs président de la Ligue sénégalaise de football professionnel, a débuté par des moments de communion entre les supporters sénégalais de l’OM et la direction du club olympien, à la sortie de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, dès lundi.
 
Ni la forte canicule sévissant actuellement à Dakar, ni même le ramadan, le mois du jeûne musulman, n’ont entamé l’ardeur des supporters de l’OM, qui ont tenu à souhaiter la bienvenue à Jacques-Henri Eyraud, président de l’OM, et à sa délégation.
 
Officiellement en quête d’une infrastructure pouvant abriter la future académie africaine de l’OM, la direction a tenu à visiter d’autres centres et académies basés au Sénégal, structures déjà liées à des clubs français.
 
La délégation du club phocéen, accompagnée du président de Diambars, première structure de formation moderne sortie de terre à Saly Portudal, en 2003, a dans ce sens visité Génération Foot à Déni Birame Ndao et Dakar Sacré-Cœur, en plein centre de la capitale sénégalaise.
 
Il se trouve que cette année, Génération Foot, le centre partenaire du FC Metz, a été sacré champion du Sénégal pour sa première saison parmi l’élite, tandis que DSC, lié à l’Olympique lyonnais, vient d’être promu à ce niveau après six saisons passées en Ligue 2.
 
L’audience accordée par le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, à la délégation olympienne, fait également partie des moments forts de cette visite au Sénégal qui a donné à l’OM son premier président noir, Pape Diouf.
 
Si on a peu entendu parler du nom de l’ancien président de l’OM, qui a pourtant permis de relancer le club du sud de la France et de lui permettre en son temps de renouer avec la Ligue des champions, il reste que les dirigeants français semblent avoir été conquis.
 
De la volonté première de trouver un site pouvant accueillir leur académie africaine, les dirigeants de l’OM en sont arrivés à évoquer des perspectives de développer leur marque au Sénégal.
 
Si l’un n’est pas incomptable avec l’autre, la volonté de développer la marque OM suppose en premier une clientèle d’une certaine aisance financière qui permet d’écouler les produits dérivés et autres.
 
Mais le président de l’OM qui a dû flairer les bons coups réalisés notamment par le FC Metz, via son partenariat avec Génération Foot, d’où l’autre pan de sa visite au Sénégal : diriger vers l’OM les meilleurs jeunes footballeurs sénégalais.
 
Donc, concurrencer les autres clubs français, le FC Metz voire l’Olympique lyonnais qui ont pris une certaine longueur d’avance sur ce plan.
 
D’ailleurs, pour bien ferrer les futures pépites sénégalaises, le président Jacques-Henri Eyraud n’a opportunément pas manqué de rappeler le brillant parcours avec l’OM des internationaux sénégalais Mamadou Niang et autres Souleymane Diawara.
 
Aussi a-t-il souligné solennellement l’ambition de son club de "bâtir un projet solide reposant sur de jeunes footballeurs sénégalais talentueux".
 
"On est là au Sénégal pour bâtir un projet solide qui repose sur des jeunes joueurs talentueux, en vue de préparer l’avenir sur du long terme", a-t-il déclaré lors d’un point de presse.
 
Il aurait certainement fallu inclure mettre dans la délégation un ancien international sénégalais, surtout du début des années 2000, pour montrer l’importance du Sénégal à leurs yeux.
 
En attendant, des deux côtés, on semble satisfait de la visite, si l’on en croit le président de Diambars, Saer Seck, qui a parlé "d’échanges dynamiques" avec la délégation olympienne devant poursuivre son séjour africain au Cameroun, dès ce mercredi.
 
SD/BK