A cause du Covid-19, le Maroc refuse d’accueillir un match de LDC
APS
SENEGAL-AFRIQUE-FOOTBALL-SANTE

A cause du Covid-19, le Maroc refuse d’accueillir un match de LDC

Dakar, 11 fév (APS) – Le royaume du Maroc, selon des médias locaux, a refusé la tenue sur son sol du match de Ligue africaine des champions (LDC) entre le WAC de Casablanca et les Kaizer Chiefs d’Afrique du Sud en raison de la pandémie de Covid-19, une mesure qui pourrait faire tache d’huile en Afrique. 

‘’Le match WAC-Kaiser Chiefs n’aura pas lieu ce samedi, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a adressé une lettre à la commission des clubs de la Confédération africaine de football (CAF), l’informant que les autorités marocaines ont refusé la tenue du match en raison des restrictions [en vigueur] pour lutter contre la pandémie de Covid-19’’, déclare un site spécialisé marocain.

Le match de LDC est prévu samedi 13 février au complexe Mohammed V de Casablanca. Il fait partie des affiches de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des champions.

La FRMF a proposé à la CAF de le reporter ou de le tenir dans un pays neutre, selon le même site d’information marocain.
 
Le variant sud-africain du Covid-19 s’est propagé en Afrique du Sud, qui avait un cumul de 1,5 million de cas, le 1er février 2021, selon les autorités de ce pays d’Afrique australe.
 
Mais des médias locaux signalent une baisse du rythme de propagation de la maladie, avec une moyenne de 5.538 nouvelles contaminations par jour, beaucoup moins que les 20.999 nouveaux cas de coronavirus recensés le 7 janvier. 
 
Le 18 décembre dernier, l’Afrique du Sud a annoncé la découverte d’un variant du Covid-19.
 
La propagation du Covid-19 et la présence de ses variants dans certains pays africains engendrent des risques de perturbation des matchs de la LDC et des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 prévus en mars prochain.
 
A l’exemple de son homologue du Maroc, la Fédération ghanéenne de football a écrit à la CAF, lui demandant de tenir en terrain neutre le match des Bafana Bafana d’Afrique du Sud contre les Black Stars du Ghana. Cette rencontre fait partie de celles de la cinquième journée des éliminatoires de la CAN 2021.
 
Selon des médias locaux, le Ghana a invoqué la pandémie de Covid-19, les risques de propagation surtout du variant sud-africain réputé très contagieux.
 
Le Ghana et l’Afrique du Sud occupent les premières places du groupe C des éliminatoires de la CAN 2021, avec 9 points chacun. Le Soudan, avec 6 points, est troisième. Sao Tomé-et-Principe ferme la marche, n’obtenant même pas un seul point.
 
D’autres fédérations de football pourraient faire comme le Maroc et le Ghana, ce qui risque de mettre le football africain au pas, le championnat sud-africain étant l’un des plus grands pourvoyeurs des sélections africaines, surtout pour celles des pays d’Afrique australe (Zimbabwe, Mozambique, Zambie, etc.) et d’Afrique orientale (Ouganda, Tanzanie, Kenya, etc.).
 
En même temps, le bureau du conseil de la FIFA a annoncé vendredi avoir maintenu la possibilité donnée aux clubs de ne pas laisser leurs joueurs rejoindre les sélections nationales, lors des rencontres internationales, en raison des mesures de restriction servant à prévenir le Covid-19.
 
Cette mesure prolongée avait initialement été prise en août dernier. La FIFA laisse toutefois ouverte la possibilité d’un compromis entre les clubs, les joueurs et les sélections nationales, jusqu’à la fin d’avril prochain.

SD/ESF/ASG