Décès de l’entraîneur de football, Alassane Dia
APS
SENEGAL-FOOTBALL-NECROLOGIE

Décès de l’entraîneur de football, Alassane Dia

Dakar, 2 avr (APS) – L’entraîneur Alassane Dia, ancien directeur technique de Teungueth FC (élite sénégalaise), est décédé ce vendredi matin à Dakar des suites d’une longue maladie, a appris l’APS des sources proches du défunt.
 
Le technicien qui a dirigé plusieurs clubs sénégalais était ces derniers temps sur le banc du TFC lors des matchs de la Ligue africaine des champions pour suppléer l’entraîneur, Youssouph Dabo.
 
Ce dernier qui n’a pas validé sa Licence A de la Confédération africaine de football (CAF) n’était pas admis à diriger son équipe selon les dernières mesures de l’instance dirigeante du football continental.
 
’’C’est une triste nouvelle pour sa famille naturelle et pour nous sa deuxième famille du TFC’’, a réagi Youssouph Dabo.
 
’’Il nous reste à prier pour le repos de son âme’’, a ajouté le technicien, présentant Alassane Dia comme ’’une belle personne’’, un homme ’’humble, discret et qui aime partager’’.
 
’’Il aime partager tout ce qu’il avait comme connaissance et biens matériels’’, a-t-il relevé, rappelant que le laps de temps qu’ils ont passé ensemble lui a permis de connaitre ’’un homme pieux profondément attaché à la Tarikha Tidjane’’.
 
’’Alassane (Dia) a fait beaucoup de bonnes choses autour de lui’’, a-t-il témoigné, indiquant avoir beaucoup appris à ses côtés.
 
Ancien sélectionneur national, Amara Traoré parle d’une ’’perte immense’’ pour la famille du sport en général et du football en particulier.
 
’’Nous avons perdu un homme propre, gentil, un grand musulman’’, a-t-il dit, parlant de ’’vendredi noir’’ pour le coaching du football sénégalais. 
 
L’ancien directeur technique national, Amsatou Fall, a rendu hommage à ’’un homme pieux, affable et très courtois’’.
 
’’Un grand militant du football sénégalais, d’une dimension intellectuelle et sociale exquise est parti’’, a témoigné Amsatou Fall, parlant de Dia comme ’’un des meilleurs entraîneurs’’ du pays par son expertise, sa compétence, son humilité et son engagement. 
 
’’L’homme était un formateur hors pair en sa qualité d’instructeur de la CAF’’, a rappelé Amsatou Fall, soulignant qu’il l’avait proposé, quand il était DTN de la Fédération, ’’au poste d’instructeur de la CAF en compagnie de Mayacine Mar’’.
 
’’Et depuis lors, il a fait son bout de chemin’’, a ajouté Amsatou Fall, directeur exécutif de la Ligue sénégalaise de football.
 
Les deux hommes ont siègé pendant des années au Conseil d’administration de la LSFP où Dia représentait l’association des entraîneurs de football.
 
Badara Sarr, directeur technique de Niary Tally, qui a côtoyé Alassane Dia à L’AS Douanes (élite sénégalaise) rappelle qu’en plus d’être un technicien, il a surtout contribué à la formation de plusieurs entraîneurs.
 
’’Un entraîneur méticuleux, humble, un musulman qui aimait son boulot’’, a-t-il dit, saluant ’’un homme patient, courtois et méthodique’’.
 
’’Quand il officiait, on a remarqué que c’est quelqu’un qui ne s’emportait jamais ni sur un arbitre, ni sur un collègue et encore moins sur ses joueurs’’, a rappelé Badara Sarr qui a été son adjoint sur le banc de L’AS Douanes.
 
’’Sa courtoisie lui a permis de coacher la quasi-totalité des clubs sénégalais’’, a-t-il souligné, relevant ’’l’honnêteté’’ et le ’’franc-parler’’ de l’homme.
 
’’C’est quelqu’un qui ne se cachait pas, qui a ses convictions et allait au bout de ses idées’’, a dit Sarr, Secrétaire général du Syndicat des entraîneurs de football du Sénégal.
 
SD/OID/ASB