D’anciens internationaux favorables à un remake du 31 mai 2002
APS
SENEGAL-FRANCE-FOOTBALL

D’anciens internationaux favorables à un remake du 31 mai 2002

Dakar, 3 juin (APS) – D’anciens internationaux interrogés par l’APS disent être favorables, comme Henri Camara, à un remake du match Sénégal-France de la Coupe du monde 2002, afin de faire passer symboliquement le relais à leurs cadets.
 
Camara, recordman des sélections en équipe nationale avec 99 matchs joués, a réclamé un remake de cette rencontre, dans un entretien avec l’APS, samedi dernier.
 
Amara Traoré, son ancien coéquipier en équipe nationale et ancien sélectionneur national, opine à l’idée de rejouer le match Sénégal-France. 
 
‘’Franchement, je pense que ce serait une très belle occasion de faire ce match qui a compté dans l’histoire du football sénégalais’’, a dit l’ancien attaquant, sélectionneur national du Sénégal de 2009 à 2012.
 
‘’Ce n’est pas seulement pour se glorifier’’, a expliqué Traoré, estimant qu’il est possible, pour le Sénégal, de ‘’prendre ce repère’’ (la date du match souhaité) pour ‘’enclencher l’opération’’ consistant à ‘’aller à la conquête de la Coupe d’Afrique des nations (CAN)’’.
 
Le président de la Linguère de Saint-Louis considère un remake du match des Lions contre les Bleus ‘’comme un passage de témoin symbolique’’. Il propose que soient organisés deux matchs, un entre les anciens Bleus et les anciens Lions, et un autre entre leurs cadets respectifs, qui constituent aujourd’hui les équipes nationales de la France et du Sénégal.
 
Amdy Faye, ancien milieu de terrain international, abonde dans le même sens, estimant que la sélection sénégalaise actuelle peut jouer et battre n’importe quelle sélection nationale.
 
‘’Et une victoire contre l’équipe de France championne du monde en titre peut ouvrir de belles perspectives pour notre équipe nationale, qu’on doit pousser à aller à la conquête de la prochaine CAN’’, a dit Faye.
 
Par ailleurs, il invite les autorités à réhabiliter le stade Léopold-Sédar-Senghor qui, selon lui, est le lieu indiqué pour accueillir une telle rencontre.
 
‘’Nous savons que la France dispose des infrastructures qu’il faut pour accueillir un match pareil, mais comme la Fédération française de football ne serait pas contre une telle rencontre, nous devons être prêts à la recevoir’’, a ajouté l’ancien milieu de terrain.
 
Moussa Ndiaye, un des héros de France-Sénégal (0-1) du 31 mai 2002, partage cet avis. Il souhaite que la Fédération sénégalaise de football s’attèle à l’organisation d’un match Sénégal-France.
 
‘’Et le plus tôt sera le mieux’’, a souligné l’ancien pensionnaire d’Aldo Gentina. 
 
‘’Ce sera une belle reprise pour le football national, et les Lions ont besoin de ce genre de matchs’’, estime Ndiaye, souhaitant la concrétisation de cette idée le plus tôt possible, malgré la pandémie de Covid-19.


SD/ASG/ESF