Covid-19 : La CAF demande à la Grande Bretagne une exemption pour les footballeurs africains
APS
AFRIQUE-ANGLETERRE-FOOTBALL

Covid-19 : La CAF demande à la Grande Bretagne une exemption pour les footballeurs africains

Dakar, 25 août (APS) – La Confédération africaine de football (CAF) a demandé au gouvernement britannique d’accorder des exemptions exceptionnelles pour permettre aux joueurs africains de prendre part aux deux prochaines journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 prévues la semaine prochaine.
 
’’La CAF, agissant au nom de toutes les associations membres africaines, des joueurs et des supporters africains, a exhorté le gouvernement britannique à fournir de toute urgence les exemptions requises pour permettre aux joueurs africains de concourir pour leur pays lors des prochaines éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022’’, indique l’instance dirigeante du football continental dans un communiqué.
 
La CAF dit avoir ’’pris note des circonstances actuelles en Grande-Bretagne concernant l’absence d’exemptions sportives pour les joueurs revenant de plusieurs pays africains après la fenêtre internationale la semaine prochaine’’.
 
Elle relève que ’’des dérogations similaires ont été accordées par le gouvernement britannique pour permettre la participation de délégations et d’officiels, entre autres, aux finales du Championnat d’Europe qui s’est tenue il y a moins de deux mois’’.
 
Les internationaux de plusieurs pays notamment africains comme la vedette égyptienne Mohamed Salah (Liverpool) ne pourront pas rejoindre leurs sélections nationales si le gouvernement britannique ne lève pas les restrictions sanitaires. 
 
Une personne habitant la Grande Bretagne qui se rend dans un pays classé sur liste rouge, sera mis en quarantaine de plus d’une dizaine de jours à son retour.
 
Des clubs britanniques ont brandi cette loi pour ne pas libérer des joueurs lors des prochaines dates Fifa prévues la semaine prochaine.
 
’’Il est en outre noté que la situation dans les pays africains figurant sur la liste rouge dans de nombreux cas est en fait moins grave que celle d’autres pays qui ne figurent pas actuellement sur cette liste ou pour lesquels des exemptions étaient prévues auparavant’’, ajoute la CAF dans son communiqué.
 
En outre, elle ’’tient à réitérer que les matchs à venir seront livrés selon les protocoles stricts développés par la FIFA et appliqués à travers le monde, comme ce fut le cas dans les fenêtres précédentes et les tournois continentaux livrés avec succès sans aucun incident’’.
 
Selon la CAF, ’’ces protocoles ont désormais prouvé hors de tout doute qu’ils atténuent les risques encourus, reflétant le succès de protocoles proportionnés appliqués au niveau national en Angleterre et dans d’autres parties du monde’’.
 
’’À la lumière de ce qui précède, la CAF a lancé un appel urgent à la Football Association (FA) et au gouvernement britannique pour que le même traitement précédemment appliqué à l’Europe soit désormais étendu à l’Afrique en vertu des principes de solidarité et d’égalité de traitement’’, souligne le document.
 
Gianni Infantino, le président de la Fifa, dans une déclaration publiée sur le site de l’instance dirigeante a abondé dans le même
sens.
 
’’J’ai écrit au Premier ministre britannique, Boris Johnson, au sujet des restrictions de quarantaine concernant les joueurs qui reviennent en Angleterre après avoir séjourné dans des pays figurant sur la liste rouge’’, indique le président Infantino.
 
Il assure lui avoir ’’demandé le soutien nécessaire, notamment pour que ces joueurs ne soient pas privés de la possibilité de représenter leur pays lors des matches de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA – l’un des plus grands honneurs qui soient pour un footballeur professionnel’’.
 
’’J’ai suggéré qu’une approche similaire à celle adoptée par le gouvernement britannique lors de la phase finale de l’EURO 2020 soit mise en œuvre en vue des prochains matches internationaux’’, rapporte le document.
 
SD/OID