Covid-19 : Des Lions dans l’expectative en dépit de l’annonce de l’arrêt des championnats français
APS
SENEGAL-FRANCE-FOOTBALL

Covid-19 : Des Lions dans l’expectative en dépit de l’annonce de l’arrêt des championnats français


Dakar, 29 avr (APS) – Malgré la déclaration, mardi, du Premier ministre français Edouard Philippe indiquant que le football ne pourrait pas reprendre, les internationaux sénégalais évoluant dans les championnats hexagonaux doivent encore attendre pour avoir des certitudes sur l’issue de la saison 2019-2020.


En premier lieu, les footballeurs évoluant dans les championnats professionnels s’interrogent sur l’attribution des titres, des qualifications dans les compétitions européennes et les relégations.


Interrogé dans le quotidien sportif français, l’Equipe, ce mardi, le président de la Fédération française de football, Noel Le Graet a laissé entendre que le classement peut-être établi à l’issue des matchs joués.


’’Oui, les textes sont comme ça. On a montré l’exemple avec les amateurs’’, a-t-il dit soulignant toutefois que ‘’ce n’est pas facile’’ notamment pour la question des montées et des relégations.



Avec 27 journées totalement jouées (il manque le match RC Strasbourg-PSG de la 28-ème journée), on ne sait pas encore quels critères la Ligue Football professionnel en France va prendre en compte pour déterminer les positions des uns et des autres.


Si on opte pour le classement entériné, c’est le PSG d’Idrissa Gana Gueye accompagné de l’OM et de Rennes (Mbaye Niang et Edouard Mendy) qui seront qualifiés en Ligue des champions 2019-2020.


En bas de tableau, l’avant dernière place est occupée par Amiens SC de Moussa Konaté et Toulouse FC est dernier.


Mais à 14 journées de la fin de la Ligue 1, mathématiquement le Téfécé peut sauver sa peau et on se demande comment ses dirigeants vont réagir par rapport à cette décision politique.


En National 1, où les deux premiers doivent monter en ligue 2, on doit se poser des questions. Et côté sénégalais, les nombreux internationaux sénégalais évoluant à Pau FC sont concernés.


Moustapha Name, vainqueur du tournoi de l’UFOA 2019 avec le Sénégal et ses coéquipiers, occupent la première place du National 1.


Concernant le PSG qualifié en quart de finale de la LDC, il y a une autre grosse interrogation liée à cette compétition.


L’UEFA qui est propriétaire de la compétition veut continuer à la faire jouer et le PSG s’est dit prêt à continuer quitte à jouer en dehors du territoire français.


L’autre point complexe de cet arrêt brutal des compétitions est économique, les deux principaux diffuseurs, Canal Plus et Be In Sports ayant menacé qu’un versement complémentaire ne sera pas fait ‘’si les championnats ne reprenaient pas’’.


’’Il reste normalement 243 millions d’euros à verser par les deux diffuseurs d’ici à la fin de la saison. Sans compter les 35 millions d’euros dus par Be In sports pour les droits internationaux de la ligue 1’’, écrit l’Equipe dans son édition de ce mercredi.


’’Outre les droits télé, les clubs français devront se priver de recettes aux guichets et revoir à la baisse les sommes versées par leurs sponsors alors qu’ils ont du mal à convaincre leurs joueurs de consentir des baisses momentanées de salaire’’, poursuit la publication sportive.


C’est le cas au PSG où les joueurs et leur patron n’ont pas trouvé de consensus et à l’OM, qui avait perdu 91 millions d’euros, on peut déjà s’inquiéter pour son avenir, selon la même publication.


Les dirigeants de l’OM dans l’optique de leur qualification en Ligue des champions avaient approché l’entourage de l’attaquant sénégalais, Mbaye Niang qui évolue à Rennes.


Au-delà de ces problèmes, l’autre gros souci des joueurs évoluant dans les championnats de France, est le démarrage de la prochaine saison (2020-2021).


Avant la crise due au Covid-19, la reprise était fixée au 7 août mais on se demande avec la propagation de la pandémie est-ce qu’une sera possible ou si elle se fera à huis clos.


SD/OID