Coupe du monde 2018 : le patron du football burkinabè revient sur le match controversé Afrique Sud-Sénégal de 2016
APS
SENEGAL-BURKINAFASO-FOOTBALL-SOUVENIRS

Coupe du monde 2018 : le patron du football burkinabè revient sur le match controversé Afrique Sud-Sénégal de 2016

Dakar, 29 mai (APS) – Sita Sangharé, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), farouchement opposé à la décision de la Fifa de faire rejouer le match Afrique Sud-Sénégal de novembre 2016, en raison d’une ‘’manipulation de résultats’’, semble revenu à de meilleurs sentiments.

 
‘’Nous avons contesté la décision du bureau de la Fifa de faire rejouer le match, mais cela n’enlève en rien à la valeur du Sénégal, qui a mérité sur le terrain sa qualification [à la Coupe du monde 2018]’’, a rappelé vendredi le président de la FBF, invité du réseau de journalistes ‘’Afrique Football Média’’, sur le réseau social WhatsApp.
 
La Fédération burkinabè de football s’était opposée à la décision de la Fifa de faire rejouer le match et avait sollicité le Tribunal arbitral du sport (TAS), qui s’est déclaré incompétent pour juger le différend.
 
‘’J’ai réuni tous les juristes de notre fédération, et nous n’avons vu nulle part où il était écrit que le bureau de la Fifa avait le droit de faire rejouer cette rencontre’’, a-t-il dit aux membres d’‘’Afrique Football Média’’.
 
Le Sénégal, battu par l’Afrique du Sud (1-2) à cause de décisions arbitrales qualifiées d’injustes, a eu l’occasion de rejouer le match et de le gagner (2-0) en novembre 2017. Une importante victoire pour sa qualification à la Coupe du monde 2018.
 
Les Lions du Sénégal partageaient la poule D des éliminatoires avec l’Afrique du Sud, le Burkina Faso et le Cap-Vert.
 
Selon Sita Sangharé, la Fédération burkinabè de football estimait que le fait de rejouer le match controversé a coupé l’élan de ses Etalons, qui avaient tenu en échec les Lions (0-0 et 2-2).
 
‘’Cette décision, nous l’avons contestée sur le plan du droit, mais nous sommes respectueux des décisions données. Nous sommes allés en suite au TAS, qui s’est déclaré incompétent, nous en avons pris acte’’, a-t-il ajouté.
 
‘’Nous nous projetons résolument sur le futur en espérant fortement une prochaine qualification des Etalons en phase finale de Coupe du monde’’, a ajouté le président de la FBF, rappelant que le Burkina Faso a manqué deux fois de justesse la qualification au Mondial de football.
 
Eliminés de la Coupe du monde 2018, les Etalons n’ont pas réussi à se qualifier pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019.

SD/ESF