Coupe de la CAF : Antonio Souaré dénonce le traitement subi par le Horoya AC
APS
AFRIQUE-FOOTBALLSANTE

Coupe de la CAF : Antonio Souaré dénonce le traitement subi par le Horoya AC


Dakar, 7 nov (APS) – Antonio Souaré, le président du Horoya AC (Guinée) ne digère toujours pas la demi-finale de la Coupe de la CAF contre le Pyramids FC alors que son club comptait huit cas de Covid-19 dans son effectif.


’’Nous avons voulu sauver le tournoi, c’est pourquoi nous avons joué en dépit des nombreux cas notés dans notre effectif mais quelle ne fut notre surprise quand en même temps, on a reporté le match du Raja qui présentait moins de cas que nous’’, a t-il déclaré, ce samedi, dans un entretien exclusif avec l’APS.


’’En plus des sept titulaires, le kiné et le préparateur physique ont été aussi contaminés en plus du gardien remplaçant’’, a-t-il décompté.


Ces nombreux cas ont coûté la qualification en finale en Coupe de la CAF cette année, a-t-il commenté, estimant que la CAF aurait dû ’’loger toutes les équipes à le même enseigne’’.


L’équipe guinéenne a joué sa demi-finale de Coupe de la CAF à la date indiquée alors que le Raja qui aurait dû se déplacer au Caire (Egypte) pour la demi-finale retour, a été autorisé à différer son voyage, a-t-il rappelé, amer.


Pour les compétitions Interclubs, la CAF avait organisé les demi-finales et la finale de la Coupe de la CAF dans la bulle de Rabat (Maroc) en octobre dernier alors que pour la Ligue des champions, les équipes ont joué en aller et retour entre Casablanca et Le Caire.


A cause des cas de Covid-19, la demi-finale retour Zamalek-Raja a été reportée de plusieurs jours avant d’être jouée avec l’approbation de la partie égyptienne qui a accepté le report de la rencontre.


Le report de la demi-finale retour finalement jouée mardi dernier (3-1), a poussé la CAF à reprogrammer la finale de la LDC africaine devant opposer Al Ahly au Zamalek au 27 novembre


Pour le président Souaré, il y a eu ’’un traitement inéquitable’’ entre les clubs de Horoya AC et du Raja de Casablanca.


Le Horoya AC qui se projette déjà sur la saison prochaine veut jouer les premiers rôles dans le football continental, en disputant au moins la finale en Ligue des champions, a dit Antonio Souaré.


SD/OID