Contre les Bafana-Bafana, les Lions doivent sortir
APS
SENEGAL-AFSUD-FOOTBALL

Contre les Bafana-Bafana, les Lions doivent sortir "un match intelligent" (technicien)

Dakar, 2 nov (APS) - L’équipe nationale du Sénégal doit jouer contre l’Afrique du Sud, le 10 novembre prochain, "un match intelligent alliant l’application à l’audace", pour espérer ’’un résultat positif’’, un nul ou une victoire, a déclaré l’ancien sélectionneur des lions du football, Amara Traoré, dans un entretien avec l’APS.

 
"Nous devons nous attendre à un match difficile avec tout ce qui s’est passé autour de cette rencontre", a-t-il dit, en allusion à la reprogrammation de ce match initialement joué en novembre 2016.
 
La Fédération internationale de football a décidé de sa reprogrammation, arguant que le résultat de cette rencontre avait été manipulé par l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey, depuis radié à vie de toute activité liée au football.
 
Selon Amara Traoré, il ne sert à rien d’aller à l’abordage lors de cette rencontre.
"C’est un match où il faut aller chercher un résultat positif qui peut être un nul ou une victoire", a indiqué le technicien, selon qui les Bafana-Bafana joueront cette rencontre le couteau entre les dents.
 
"C’est aux Lions d’être compacts, solidaires et appliqués au cours de la rencontre, avant de prendre toutes les opportunités qui pourront s’offrir à eux", a suggéré l’ancien attaquant international.
 
Les Bafana-Bafana "ne sont pas des manchots et ils l’ont démontré contre les Etalons du Burkina Faso (victoire 3-1)", a-t-il averti, avant d’ajouter : "La concentration doit être de mise aussi bien sur les phases défensives qu’offensives".
 
"Nos gars étaient dans le coup à Ouagadougou jusqu’à cette erreur d’inattention ayant mené à l’ouverture du score", a fait valoir Amara Traoré, estimant que le Sénégal devra également bien gérer les premières minutes du match de Polokwane contre l’Afrique du Sud.
 
Mais le Sénégal est appelé à faire preuve d’audace, en plus de faire preuve d’application et de vigilance, comme lors du match contre les Requins Bleus du Cap-Vert, battus (0-2) par les Lions lors de la précédente journée, à Praia.
 
Contre l’adversaire capverdien, "la victoire était impérative pour se relancer, après les deux nuls (0-0 et 2-2) concédés contre le Burkina Faso, alors que contre l’Afrique du Sud, le Sénégal peut se contenter d’un point", a fait valoir le technicien sénégalais.
 
"L’Afrique du Sud est obligée de remporter ses deux matchs pour se qualifier, donc au Sénégal de réussir la manche aller chez l’adversaire", a conclu Amara Traoré.
 
Leader du groupe D avec huit points, le Sénégal sera qualifié pour le prochain Mondial en 2018 en Russie, en cas de victoire contre l’équipe sud-africaine (4 points), le 10 novembre prochain.
 
Les deux autres équipes du même groupe, le Burkina Faso (6 points) et le Cap Vert (6 points), joueront leur dernier match en même temps que celui devant opposer les Lions aux Bafana-Bafana à Dakar, le 14 novembre.
 
SD/BK