CAF : des dirigeants saluent l’arrivée de Me Augustin Senghor au sein du comité exécutif
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-INSTANCE-REACTIONS

CAF : des dirigeants saluent l’arrivée de Me Augustin Senghor au sein du comité exécutif


De l’envoyé spéxcial de l’APS : Salif Diallo
 


Casablanca, 4 fév (APS) – Des dirigeants de la zone ouest A de la Confédération africaine de football (CAF), interrogés par l’APS, ont salué l’élection du président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Me Augustin Senghor, au comité exécutif de l’instance africaine en charge du ballon rond.



"Il est clair que c’est avec joie que nous accueillons cette élection qui vient à son heure", a indiqué Ahmed Yahya, le président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM) lui-même membre de cette entité.

"Le Comité exécutif, le football continental et nous de la zone ouest A, nous avons besoin de la présence de cet homme afin qu’il apporte sa compétence’’, a dit, estimant que l’entrée d Me Senghor au sein du comité exécutif de la CAF est ‘’un plus’’ pour les pays ouest-africains concernés.

"Avec lui, a ajouté le président de la Fédération mauritanienne de football, nous défendrons les intérêts du football africain mais nous n’oublierons pas notre zone".

Lamine Kaba Bajo, le président de la Fédération gambienne de football (GFF), ne dit pas autre chose, qui parle d’une "grande fierté" pour la zone ouest A.



"Il faut en remercier le Bon Dieu. Nous sommes certains qu’il aurait pu entrer dans ce comité bien longtemps mais Allah a décidé que c’est à Casablanca que cela devait se faire", a indiqué le président de la GFF.



Selon lui, Me Senghor "a de l’expérience et de la compétence qui pourront lui permettre de booster cette structure", se disant convaincu que le président de la Fédération sénégalaise de football n’œuvrera "pas seulement pour le Sénégal" au sein de ce comité.

"Le connaissant, je peux vous assurer que je n’ai aucune crainte qu’il y sera pour le bien du football et surtout celui de notre zone", a-t-il dit.



Me Augustin Senghor est "une valeur ajoutée au sein du comité exécutif, j’en suis convaincu", a estimé le dirigeant gambien, avant d’inviter son homologue sénégalais à s’impliquer davantage dans le développement du football des jeunes au comité exécutif de la CAF.



"Nous avons de très belles équipes de jeunes et on attend d’Augustin Senghor qu’il amène la CAF à consolider le développement de ce football à la base", a déclaré Lamine Kaba Bajo.



Du côté de la Guinée-Bissau, on dit aussi bravo pour l’élection du président de la Fédération sénégalaise de football au sein du comité exécutif de la CAF, non sans l’inviter à défendre "les vrais intérêts" du football continental.



"Je connais l’homme, c’est une personne qui croit à des principes, et je suis convaincu qu’il continuera dans le même sens de la défense de l’intérêt général", a retenu le président de la Fédération bissau-guinéenne de football, Manuel Lopes Nascimento.



"C’est un grand honneur de voir un frère accéder à cette instance", a-t-il dit, affirmant n’avoir "jamais eu l’idée de s’opposer à l’arrivée" de Me Augustin Senghor dans cette instance.



"Quand on m’a posé la question de savoir si je veux me faire élire, j’ai dit que je soutiens Senghor qui est mon aîné", a-t-il signalé, appelant le nouvel entrant au comité exécutif de la CAF à refuser d’être "une marionnette de la Fifa", la Fédération internationale de football.



"On doit nous respecter en défendant les intérêts de l’Afrique. Or, actuellement, j’ai comme l’impression que nous sommes à la remorque des autres, alors que nous avons nos propres intérêts", a fait valoir Manuel Lopes Nascimento, selon qui "l’Afrique doit défendre la candidature du Maroc à la Coupe du monde 2026".



Et Augustin Senghor "sait qu’on attend beaucoup de lui parce que c’est une personne intelligente et compétente qui peut beaucoup apporter" à la CAF, a-t-il poursuivi.



Interrogé sur le même sujet, le premier vice-président de la Fédération guinéenne de football (Feguifoot), Amadou Diaby, abonde dans le même sens.



Selon lui, l’arrivée de Me Augustin Senghor au sein du comité exécutif de la CAF "fait plaisir et donne satisfaction"..



"C’est un homme de principes et cette élection est un grand mérite pour cet homme", a lancé M. Diaby, qui siège au sein de la commission chargée des petites catégories de la CAF.



"Avec Senghor, nous allons défendre l’Afrique mais aussi notre zone", a-t-il promis, soulignant que la zone ouest A dispose d’un potentiel intéressant en petites catégories.



"Je suis dans cette commission des jeunes pour apprendre mais aussi pour aider à la réussite de ce football de jeunes qui permettrait à notre football continental de se frayer un chemin parmi les meilleurs du monde", a-t-il dit.



Me Augustin Senghor, en plus d’être présent de la FSF, préside aux destinées de la zone ouest A qui compte neuf pays, à savoir le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée, la Guinée Bissau, la Sierra Leone, le Liberia, la Mauritanie, le Mali et le Sénégal.



SD/BK