CM 2018 : Malang Diédhiou et ses assistants mettent
APS
SENEGAL-MONDE-FOOTBALL-ARBITRAGE

CM 2018 : Malang Diédhiou et ses assistants mettent "sous pression" les arbitres sénégalais (responsable)

De l’un des envoyés spéciaux de l’APS : Salif Diallo

Moscou, 4 juil (APS) - Les arbitres sénégalais sont désormais "sous pression" en raison des bonnes prestations de Malang Diédhiou et de ses assistants pendant la Coupe du monde (14 juin au 15 juillet, a estimé l’arbitre fédéral Ndob Seck, responsable médical de la délégation sénégalaise durant le Mondial.

"Notre trio est en train de réussir un parcours exceptionnel en Russie mais aussi à côté, on a peur des erreurs pouvant intervenir et qui seraient interprétées de manière tendancieuse par des médias occidentaux", a expliqué l’arbitre fédéral interrogé par l’envoyé spécial de l’APS.
 
Malang Diédhiou et ses assistants Camara et El Hadj Malick Samba "font la fierté de tout le continent", a-t-il dit, renvoyant son interlocuteur à la "performance" des arbitres sénégalais lors du match Belgique-Japon (3-2).
 
"Les gens doivent revoir la course de Malang Diédhiou sur le 3-ème but belge parti d’une relance de la main du portier belge (Thibault Courtois), il a accompagné l’action d’un but à l’autre à la 95-ème minute, cela vaut tous les superlatifs", a souligné Ndob Seck, relevant la réparation physique "de haut niveau" des sifflets sénégalais. 
 
"Cette prouesse, j’espère qu’elle sera commentée et analysée par les médias et les confrères des autres continents", a ajouté l’arbitre fédéral sénégalais, insistant sur le fait que Malang Diédhiou et ses assistants sont devenus "une fierté" pour le continent africain.
 
"Il peut viser très loin dans cette Coupe du monde", estime Ndob Seck, soulignant qu’il est à la fois "stressé et heureux" quand il voit le trio sénégalais officier. 
 
Diédhiou et ses assistants, qui ont déjà dirigé deux matchs du premier tour et un huitième de finale durant cette Coupe du monde, "ont démontré qu’ils sont au top", a-t-il relevé.
 
L’arbitre fédéral est par ailleurs revenu sur la VAR (l’assistance vidéo à l’arbitrage) expérimentée lors de ce Mondial, prédisant qu’elle "va continuer à soulever des interrogations et des questionnements dans les mois et années à venir".
 
"En attendant que les gens l’acceptent, il y aura des interprétations dans un sens ou dans l’autre selon qu’on tire profit ou pas de la décision arbitrale", a-t-il dit.
 
S’agissant de la mission médicale affectée à la prise en charge des
Sénégalais séjournant actuellement en Russie pour les besoins du Mondial, il a signalé la présence d’un médecin et de deux paramédicaux (Aissa Ndiaga Ngom et Yacine Seydi).
 
"Plus d’une centaine de patients ont été reçus mais il y a une seule évacuation faite au niveau des services d’urgence de la Fifa" pour des pathologies chroniques principalement (des cas d’hypertension, d’asthme et de diabète), sans compter d’autres cas liés à la fatigue.
 
SD/BK