Contre les Bafana Bafana, les Lions doivent attaquer et se défendre (journaliste)
APS
SENEGAL-AFRIQUEDUSUD-FOOTBALL

Contre les Bafana Bafana, les Lions doivent attaquer et se défendre (journaliste)

Dakar, 17 oct (APS) – Les Lions doivent être "prêts à attaquer et à défendre" pendant la durée du match contre les Bafana Bafana, s’ils veulent obtenir un résultat positif, estime le journaliste sportif Mamadou Gaye, ancien commentateur de la SABC, la télévision d’Etat sud-africaine.
 
"Les joueurs sud-africains sont vifs et techniques. Ils n’ont pas le niveau de ceux du Sénégal, mais ils vont se donner à fond", a analysé Gaye, qui a travaillé pendant plusieurs années en Afrique du Sud, pour la SABC et la télévision privée Supersport.
 
Revenant sur le match gagné par l’Afrique du Sud contre le Burkina Faso (3-1), dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018, le journaliste travaillant actuellement pour la télévision américaine Fox News estime que cette rencontre s’est jouée avec "un rythme très soutenu".
 
"Les Etalons avaient perdu leur fraîcheur physique et n’ont pas pu suivre le rythme. Ce n’est pas le cas du Cap-Vert, qui a su mettre ce genre d’ingrédients pour battre la sélection sud-africaine", a fait observer Mamadou Gaye, qui a travaillé pendant une vingtaine d’années en Afrique du Sud.
 
Il appelle les officiels sénégalais à être très regardants sur l’environnement des Lions. "En Afrique du Sud, il y a de très belles femmes qui ne vont pas hésiter à venir à l’hôtel et aux séances d’entraînement", a prévenu le commentateur sportif, qui a travaillé aussi pour la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI).
 
Mamadou Gaye a invité les dirigeants de la sélection sénégalaise à une vigilance à toute épreuve, "aussi bien à l’hôtel qu’au moment des séances d’entraînement".
 
"Le Cap-Vert est allé en Afrique du Sud à la veille de son match pour réduire la durée de séjour, afin de s’entourer de toutes les garanties", a rappelé le journaliste à la double nationalité ivoirienne et sud-africaine.
 
"L’Afrique du Sud n’a pas actuellement une grande équipe, par rapport à celle du Sénégal. Mais ses joueurs vont se battre du début à la fin du match", a-t-il averti, soulignant qu’un relâchement peut coûter cher aux Lions.
 
Le gardien des Kaizer Chiefs, Itumeleng Khune, est la grande star des Bafana Bafana, a rappelé Mamadou Gaye, membre du Comité des experts médias de la Confédération africaine de football.
 
Leader du groupe D avec 8 points, le Sénégal obtiendra sa qualification à la Coupe du monde 2018 en cas de victoire, le 10 novembre, contre l’Afrique du Sud (4 points), à Polokwane.
 
Quatre jours après leur première rencontre, les deux équipes vont se retrouver au stade Léopold-Sédar-Senghor de Dakar, pour la 6ème et dernière journée du groupe D des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 pour la zone Afrique.
 
Les deux autres équipes du groupe, le Burkina Faso (6 points) et le Cap-Vert (6 points-4), joueront la dernière journée des éliminatoires à Ouagadougou.

SD/ESF