CM 2018 : Le Maroc, le Nigeria et le Sénégal vont réduire l’écart avec l’Europe (technicien)
APS
AFRIQUE-MONDE-FOOTBALL

CM 2018 : Le Maroc, le Nigeria et le Sénégal vont réduire l’écart avec l’Europe (technicien)

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo+++


Ekaterinbourg (Russie), 23 juin (APS) – Des pays africains comme le Sénégal, le Nigeria et le Maroc qui disposent d’un grand contingent de footballeurs évoluant en Europe, vont réduire le fossé séparant le football européen du reste du monde, a analysé le sélectioneur iranien, Carlos Qeiroz, ancien patron technique des Bafana-Bafana.


"J’avais dit il y a huit ans que l’écart entre l’Europe et les autres ira crescendo sauf pour des pays comme le Maroc et le Sénégal disposant de joueurs évoluant en Europe", a rappelé aux médias le technicien portugais.

Ces sélections sont africaines avec des joueurs profitant du système européen, a analysé l’ancien sélectionneur des Bafana-Bafana qui avait qualifié l’Afrique du Sud à la coupe du monde 2002.

Pour l’Asie, l’écart est plus élevé, a remarqué le sélectionneur de l’Iran toujours en course pour la qualification en huitième de finale de la coupe du monde 2018.

Après avoir battu le Maroc 1-0, l’Iran a perdu sur le même score face à l’Espagne et sera opposé pour la dernière journée au champion d’Europe en titre, le Portugal.

Au niveau africain, en plus du Sénégal qui a bien démarré sa coupe du monde après sa victoire 2-1 aux dépens de la Pologne, le Nigeria s’est relancé après son succès 2-0 contre l’Islande. Battu 0-2 par la Croatie, lors de la première journée, l’équipe nigériane obtiendra son ticket pour les huitièmes de finale en cas de nul contre l’Argentine, mardi lors de la dernière journée dans sa poule.

En attendant la 2-ème sortie de la Tunisie, l’Egypte et le Maroc quant à eux, avec deux défaites, sont d’ores et déjà éliminés du Mondial 2018.


SD/PON