CM 2018 : le match de Polokwane doit être joué avec sérénité, selon
APS
SENEGAL-AFRIQUEDUSUD-FOOTBALL

CM 2018 : le match de Polokwane doit être joué avec sérénité, selon "Souris"

Dakar, 24 oct (APS) – El Hadj Malick Sy "Souris", ancien président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), conseille à l’équipe nationale senior du Sénégal d’aller "jouer avec décontraction et sérénité" en Afrique du Sud et de préparer "avec sérieux" son match prévu à Dakar, qui doit marquer "la réconciliation générale" des Lions avec leurs supporters.
 
"La pression doit être sur l’équipe sud-africaine et non sur celle du Sénégal, qui doit considérer la rencontre reprogrammée comme un bonus", a-t-il expliqué dans un entretien avec l’APS. 
 
"En tant que sportifs, nous devons respecter l’adversaire, qui donnera tout ce qu’il a pour gagner à domicile cette rencontre", a souligné El Hadj Malick Sy "Souris", espérant que les Lions iront en Afrique du Sud avec l’objectif d’avoir un résultat positif. 
 
Il estime que "quel que soit le résultat du 10 novembre, on ne doit avoir aucun doute, car la rencontre du 14 novembre, qui doit se jouer à Dakar, doit mobiliser l’ensemble du peuple sénégalais autour des Lions".
 
L’ancien président de la FSF se réjouit du parcours des Lions dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2018. 
 
"L’histoire ne retient que les vainqueurs. Et le staff, les joueurs, la Fédération sénégalaise de football et le ministère des Sports méritent tout le respect des populations pour avoir bien géré les éliminatoires de la Coupe du monde", a commenté El Hadj Malick Sy.
 
C’est sous son magistère que la FSF a qualifié le Sénégal au Mondial 2002 en Corée du Sud et au Japon.
 
Revenant sur cet événement, il dit avoir vécu "des moments inoubliables".
 
"Personne n’oubliera ces moments, avec la communion entre les joueurs et toute la communauté nationale", se souvient l’ancien président de la FSF, soulignant que le contexte était difficile pour les Lions. 
 
En plus de devoir battre largement la Namibie, les Lions du Sénégal devaient compter sur l’Algérie, qui avait tenu l’Egypte en échec, rappelle-t-il, concernant les éliminatoires de la Coupe du monde 2002. 
 
"Mais nous avons pu obtenir le soutien de toute la population, pour réussir le coup, sans compter les joueurs qui se sont entièrement dévoués à la cause", se souvient-il.
 
Leader du groupe D avec 8 points, le Sénégal peut obtenir sa qualification à la Coupe du monde 2018 en cas de victoire, le 10 novembre, à Polokwane, contre l’Afrique du Sud. 

SD/ESF