Mondial 2018 : la Guinée et le Mali en arbitres
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-AGENDA

Mondial 2018 : la Guinée et le Mali en arbitres

Dakar, 5 oct (APS) – Les équipes nationales de Guinée et du Mali (il reste à cette équipe une chance de se qualifier), seront les véritables arbitres dans leur groupe éliminatoire du Mondial 2018, notamment à l’occasion de l’avant dernière journée, zone Afrique, qui démarre ce vendredi.

Dernier dans le groupe C avec 2 points, le Mali n’est pas totalement éliminé de la course à la qualification à la Coupe du monde 2018, même s’il doit gagner ses deux derniers matchs et compter avec les résultats de ses autres adversaires de ce groupe.

Vendredi, les Aigles du Mali vont ouvrir le bal de la 5-ème journée par un match contre les Eléphants, leaders (7 points), mais décimés par une cascade de forfaits. Dans un premier temps, il sera perçu par ses autres adversaires du groupe comme le Maroc (6 points) et le Gabon (5 points) comme un arbitre pouvant permettre aux équipes de se départager.

Les Marocains et Gabonais qui joueront le lendemain samedi pourront avoir une idée de ce qui leur reste à faire dans ce groupe de qualification où les trois premiers se tiennent à un point.

Quant à la Guinée, elle n’a plus aucune chance de se qualifier en phase finale de la Coupe du monde, mais son match de samedi contre la Tunisie sera de la plus haute importance pour la RD Congo, qui jouera contre la Libye.

Les Léopards (2-ème avec 7 points) seront les plus grands supporters du Syli national (3 points) face aux Aigles de Carthage (10 points), ce samedi. Si aucune équipe en zone Afrique n’est encore qualifiée, la Tunisie (poule A) et le Nigeria (poule B) peuvent valider leurs tickets dès ce samedi. Tous les deux seront assurés d’une qualification en cas de victoire lors du match du week-end.

Le Nigeria (10 points) va recevoir une équipe de la Zambie (7 points) qui s’est requinquée, après sa double victoire contre l’Algérie (3-1 et 1-0). Le sélectionneur du Nigeria, Gernot Rohr, avance que "ce n’est plus la même que celle que nous avions battue (2-1) là-bas".

"Leurs moins de 20 ans ont quand même éliminé l’Allemagne et avaient posé des problèmes à l’Italie en quarts. Leur secteur offensif a été modifié. Et contre l’Algérie, ils ont été très forts avec Daka (Patson) qui devrait d’ailleurs aller à Leipzig (Allemagne). Il va falloir être super attentif et ne pas les sous-estimer", souligne le sélectionneur nigérian sur le match de samedi.

SD/ASG/PON