CM 2018 : L’International Board va statuer sur la possibilité d’un 4e remplacement
APS
MONDE-FOOTBALL-PERSPECTIVES

CM 2018 : L’International Board va statuer sur la possibilité d’un 4e remplacement


Dakar, 2 mars (APS) - L’International Board, l’instance qui détermine et fait évoluer les règles du jeu dans le football, devrait se déterminer samedi sur la possibilité d’un 4-ème remplacement en cas de prolongations lors de la Coupe du monde 2018.

Composée de représentants de la FIFA et des quatre fédérations britanniques (anglaise, écossaise, galloise et nord-irlandaise), pionnières du football, cette instance a été appelée à se prononcer sur cette question par les sélectionneurs nationaux réunis en séminaire en février dernier à Sotchi (Russie).

 
"Rien n’est décidé, il faudrait que l’IFAB le valide, ce samedi", a par exemple déclaré Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps, sélectionneur des Bleus, dans un entretien publié dans l’édition de jeudi du quotidien sportif français L’Equipe.
 
L’ancien sélectionneur du Sénégal (2002-2005) avait remplacé Deschamps lors d’un séminaire (27-28 février) organisé par la FIFA et le comité local d’organisation au profit des 32 sélectionneurs des équipes nationales qualifiées à la Coupe du monde 2018.
 
A cette occasion, la question de l’utilisation de la vidéo lors du Mondial 2018 (14 juin au 15 juillet) a aussi été évoquée, a ajouté Guy Stéphan qui dit croire que "ça va se faire".
 
Le recours à la vidéo, expérimentée lors de la Coupe des confédérations en juillet dernier, devrait être entérinée et officialisée pour le Mondial russe, selon le technicien français.
 
Il a évoqué en particulier "la goal-line technology" et "l’arbitrage vidéo dans les quatre cas recensés à savoir (but, carton rouge, situation de penalty et erreur sur l’identité du joueur)", écrit le quotidien spécialisé.
 
Autre décision prise au cours de ce séminaire, chaque pays qualifié devra fournir à la FIFA une liste comprenant au maximum 35 joueurs pour le 14 mai, rapporte le site Internet de L’Equipe, selon lequel la liste définitive devrait être publiée le 4 juin au plus tard.
 
"Mais ensuite, il existera une possibilité, en cas de blessure, de faire rappeler un joueur jusqu’à 24h de l’entrée en compétition de l’équipe, même s’il n’était pas dans la liste des 35 joueurs présélectionnés", a précisé Guy Stephan.
 
Du côté du Sénégal, le sélectionneur national, Aliou Cissé, et le directeur technique national, Mayacine Mar, entre autres personnes, avaient pris part à cette rencontre.
 
SD/BK