Exit Vahid Halilhodzic, les
APS
SENEGAL-JAPON-FOOTBALL

Exit Vahid Halilhodzic, les "stars" reprennent le pouvoir chez les ’’Samouraïs Bleus’’

+++De l’envoyé spécial de l’APS : Salif Diallo+++

Ekaterinbourg (Russie), 22 juin (APS) - Les stars nippones blacklistées par Vahid Halilhodzic, limogé de son poste de sélectionneur du Japon le 8 avril dernier, ont repris le pouvoir avec le nouveau patron technique des Samouraïs Bleus.
 
Le match contre la Colombie, mardi dernier, a contribué à remettre les choses à l’endroit, alors que le Japon était en quête de rachat par des matchs de préparation jalonnés de défaites retentissantes comme celle (0-2) contre le Ghana à Yokohama début juin. 
 
Les bannis d’hier, à savoir Shinji Kagawa (Dortmund, Allemagne), Keisuke Honda (Pachuca, Mexique) et Shinji Okazaki (Leicester, Angleterre), ont repris le pouvoir et donné raison à l’ancien DTN, Akira Nishino.
 
Ce dernier, en se faisant nommer à la place du coach franco-bosnien qui a pourtant qualifié le Japon au Mondial, a remis en selle ces footballeurs qui sont plus que de simples joueurs dans la sélection nippone.
 
Selon les médias locaux, "coach Vahid" a creusé sa propre tombe en se coupant de ces stars qui tiennent les influents sponsors du football japonais.
 
L’ancien sélectionneur de l’Algérie parti, l’ancien DTN venu au pouvoir avec un certain conservatisme, a réussi une première prouesse : arrêter la série de défaites en dominant le Paraguay 4-2 lors de son match de préparation.
 
Un succès qui semble avoir donné des ailes aux anciens de la sélection qui ont désormais plus de responsabilités en dépit de leur temps de jeu limité en club.
 
Contre la Colombie, c’est le milieu de Dortmund, Shinji Kagawa, qui a mené l’action ayant changé le cours du match avec cette expulsion dès la 3-ème minute du milieu de terrain colombien Carlos Sanchez.
 
L’ancien meneur de jeu de Manchester United s’est chargé de transformer le penalty et de mettre le Japon sur les rails d’un succès ensuite parachevé par Kesuke Honda, qui a déposé à la 73-ème minute un corner sur la tête d’Osako.
 
L’autre "ancien", en l’occurrence Okazaki de Leicester, a eu le temps de venir dans les cinq dernières minutes fouler l’aire de jeu alors que les jeux étaient déjà faits.
 
L’ancien DTN a toutefois conservé le système en 4-2-3-1 de ’’coach Vahid’’ en y ajoutant une dose technique, même s’il a changé d’hommes en faisant partir quelques jeunes pousses comme le très prometteur Yuya Kubo (La Gantoise, Belgique). 
 
SD/BK