Ce qui rapproche Kalidou Koulibaly de la Juventus
APS
SENEGAL-ITALIE-FOOTBALL

Ce qui rapproche Kalidou Koulibaly de la Juventus

Dakar, 28 juil (APS) - Plusieurs faits, en l’absence d’indices concrets et probants, rapprocheraient la Juventus de Kalidou Koulibaly, dont le recrutement a été recommandé aux dirigeants de ce club par son attaquant vedette Cristiano Ronaldo.

Un de ces faits tient à la proximité entre l’entraîneur de la Juventus, l’Italien Maurizio Sarri, et le défenseur sénégalais, un détail qui pourrait peser lourd dans la balance en faveur de la Juventus, au moment d’évoquer l’avenir de Koulibaly qui pourrait être amené à quitter Naples, si l’on en croit certains médias.
 
C’est sous l’aile du technicien italien, ancien entraîneur de Naples, que le défenseur sénégalais, arrivé en 2014 du RC Genk (Belgique), est monté dans la hiérarchie des meilleurs spécialistes à son poste.
 
Sous la houlette de Sarri de 2015 à 2018, Kalidou Koulibaly est passé de grand espoir au titre de meilleur défenseur central de la Série A, une ligue connue pour la qualité de ses défenseurs.
 
Le technicien italien quittant Naples pour Chelsea, avait voulu mettre dans ses bagages son défenseur central qui n’a pu le suivre à cause du refus de son président, Aurélio De Laurentiis.
 
Ce dernier sentant le danger, avait prolongé en septembre 2018 le défenseur sénégalais jusqu’en 2023, avant de lui donner un statut de vice-capitaine du Napoli.
 
Après avoir échoué à le faire venir chez les Blues, Sarri, revenu conduire la Juventus à la fin de la saison 2018-2019 après un bilan mitigé à Chelsea, compte actuellement sur un soutien de taille pour travailler avec Kalidou Koulibaly.
 
En sus de sa vedette, Ronaldo, le technicien italien peut compter sur son agent Fali Ramadani, qui gère également les intérêts du défenseur sénégalais.
 
Même en comptant sur tous ces points positifs, un transfert de Koulibaly représenterait beaucoup d’aspects négatifs pour le défenseur sénégalais chouchou des supporters napolitains.
 
Parti de Naples pour la Juventus en 2016, l’attaquant argentin, Gonzalo Higuain, par exemple, est devenu la tête de turc des supporters de la Série A, ce départ vers la Juventus étant perçu à Naples et au sud de l’Italie comme un geste de haute trahison. 
 
Le résultat, c’est que l’Argentin, constamment chahuté dans certains stades d’Italie, peine à retrouver ses qualités de finisseur.
 
Et d’ailleurs, il fait partie des joueurs susceptibles de bouger pour faire place nette à des nouveaux pouvant accompagner la Juventus neuf fois championne d’Italie dans sa quête de la Ligue des champions, qui le fuit depuis 1996.
 
Ces données vont également peser de tout leur poids au moment du choix pour les dirigeants de Naples qui refuseront de renforcer un concurrent direct. De même, Kalidou Koulibaly pourrait être amené à tenir compte de tout cela.
 
A 29 ans, il doit pourtant chercher un club capable de l’aider à garnir son compte en banque et son armoire d’un autre trophée que la coupe d’Italie qu’il a remportée en 2020.
 
Et cela passe certainement par la signature en faveur de clubs d’un standing supérieur, comme Manchester United, Manchester City et Liverpool qui hésitent toutefois à mettre les 100 millions d’euros (65 milliards de francs) demandés par le président napolitain.
 
 


SD/ASG/BK