Cayor Foot espère évoluer à terme sur ses propres infrastructures (président)
APS
SENEGAL-FOOTBALL-PERSPECTIVE

Cayor Foot espère évoluer à terme sur ses propres infrastructures (président)

Dakar, 18 juin (APS) – L’équipe de Cayor Foot (D3 sénégalaise) espère pouvoir jouer à terme sur ses propres infrastructures, a déclaré son président, Pierre Mathieu.
 
"C’est vrai qu’il va falloir avoir notre propre infrastructure sportive, pour qu’à terme qu’on soit moins dépendant" des mauvaises pelouses, a dit le président de Cayor Foot, invité de la plateforme Foot local, ce jeudi.
 
Le Cayor Foot, un club de D3, a formé les internationaux U20 sénégalais, Dialy Kobaly Ndiaye (Reims, France) et Amadou Sagna (Bruges, Belgique) qui avaient pris part à la Coupe du monde de la catégorie avec le Sénégal en Pologne en 2019.
 
Le président de Cayor Foot était interrogé sur sa volonté de jouer ses matchs à Dakar loin de Tivaouane qui est la base officielle du club.
 
Sur cette décision de migrer à Mbao, le président Mathieu a rappelé que son équipe effectue ses entraînements dans la banlieue de Dakar.
 
’’Ça aurait arrangé le club qui s’entraînait toute la semaine sur du gazon synthétique, ce qui n’est pas le cas quand il doit jouer le week-end sur une aire de jeu en sable’’, a-t-il expliqué. Il a rappelé que du point de vue pratique, il est difficile de répéter sur un mauvais terrain ce qui a été appris sur du synthétique.
 
’’Du point de la qualité du jeu et de la pédagogie, c’est un frein’’, a-t-il souligné, ajoutant que pour la promotion de ses joueurs appelés à évoluer en Europe, ça ne passe pas.
 
’’Nous faisons des vidéos que nous envoyons à des clubs en Europe pour faire la promotion de nos joueurs et quand ça doit se faire sur du terrain sablonneux, ça ne fait pas sérieux’’, a-t-il dit. Ce sont ces raisons qui l’ont amené à délocaliser ses rencontres à Mbao, dans la banlieue de Dakar
 
’’On m’a dit que ce n’est pas possible’’, a-t-il ajouté, précisant que les instances 

SD/OID/ASB