CAN U20 : Une histoire de pratique mystique s’invite à la finale
APS
SENEGAL-ZAMBIE-FOOTBALL-DIVERS

CAN U20 : Une histoire de pratique mystique s’invite à la finale


Lusaka (Zambie), 11 mars (APS) - Une affaire de pratique mystique défraie la chronique sur les réseaux sociaux dans la capitale zambienne et mettant en cause des joueurs sénégalais qui vont jouer la finale de la CAN des moins de 20 ans ce dimanche face aux zambiens.


Vendredi déjà, en fin de journée, des vidéos montrant deux footballeurs sénégalais dans une posture d’échange, lors du match contre la Guinée, tournaient en boucle sur les téléphones portables. 

L’un s’apprêtait à se faire remplacer sur le terrain.


En conférence de presse, des journalistes zambiens n’ont pas hésité à interpeller les deux techniciens, Betson Chambeshi, l’entraîneur de la Zambie et celui du Sénégal, Joseph Koto, sur le sujet.


’’Vraiment, c’est un épiphénomène, je ne crois qu’au travail, à l’organisation tactique, technique et à l’engagement de mes joueurs pour gagner des matchs’’, a dit le technicien zambien.


’’Ce serait très dangereux de faire croire à des jeunes footballeurs qu’ils pourraient réussir grâce à telles pratiques’’, a avisé calmement l’entraîneur de la Zambie qui indique que tout se passera sur le terrain.

Interpellé à son tour, Joseph Koto, s’est emporté dans un premier temps indiquant que les journalistes doivent s’appesantir sur les questions de préparation, des choix techniques et tactiques.


’’Je ne suis pas au courant, j’étais absorbé par mon match. Mais aussi en lieu et place de cette question abstraite, on aurait pu trouver mieux. Les Européens et les Sud-Américains font des choses mais personne n’en parle. Et si les pratiques mystiques permettaient de gagner une rencontre, une sélection africaine aurait été championne du monde depuis longtemps’’,a répondu, passablement énervé, le technicien sénégalais.


Face à l’insistance d’un autre confrère, l’ancien ailier de la Jeanne d’Arc de Dakar et de l’équipe nationale dans les années 80, a préféré dérider l’athmosphère invitant le journaliste ayant posé la question à se munir d’amulettes et à venir jouer sur un terrain.


’’Vous aurez tous les fétiches du monde, si vous n’êtes pas bien préparé, vous ne gagnerez rien du tout’’, a martelé le sourire aux lèvres le technicien.


Joseph Koto a continué dans son argumentaire en invitant les journalistes à accompagner ‘’la belle fête du football africain des jeunes entre la Zambie et le Sénégal’’ qui aura lieu ce dimanche au National Heroes stadium de Lusaka.


‘’Ce sera une fête et nous espérons être à la hauteur de l’affiche et nous ferons tout pour y arriver avec tout le respect que nous avons pour cette équipe’’, a-t-il par ailleurs ajouté.


En lever de rideau de la finale Zambie-Sénégal prévue à 17h locales (soit 15h à Dakar), il y aura la rencontre pour la 3-ème place devant opposer l’Afrique du Sud à la Guinée à 14h locales, soit 12h à Dakar.

SD/OID/MS