CAN U20 : A moyen terme, l’Afrique de l’ouest va continuer à dominer dans les petites catégories (technicien)
APS
AFRIQUE-FOOTBALL-ANALYSE

CAN U20 : A moyen terme, l’Afrique de l’ouest va continuer à dominer dans les petites catégories (technicien)


Lusaka (Zambie), 10 mars (APS) – Les sélections ouest-africaines en petites catégories vont continuer à dominer sur le continent "à moyen terme", a analysé l’entraîneur de l’équipe sud-africaine des moins de 20 ans, Thabo Senong.


Le technicien qui s’entretenait avec l’APS en marge de la Coupe d’Afrique de football des moins de 20 ans a estimé que les jeunes ouest-africains "ont plus envie et ont plus faim" que leurs adversaires du même âge.


"Avec la multiplication des séminaires de formation dans le football et la mise en place des aires de jeu par les instances internationales et nationales, il serait difficile pour l’Afrique australe de combler son retard par rapport à la partie ouest du continent", a analysé le jeune technicien.


"Les jeunes en Afrique australe surtout en Afrique du Sud se prennent très tôt pour des stars, ils ont beaucoup de moyens matériels et financiers, ce qui fait que c’est difficile de leur faire admettre qu’ils doivent encore faire des sacrifices pour progresser", a relevé Thabo Senong, actuel membre du staff intérimaire des Bafana-Bafana avec Owen De Gama.


"Dans l’équipe actuelle sud-africaine des moins de 20 ans, il y a des jeunes qui perçoivent de gros salaires, ils conduisent de belles voitures et achètent des téléphones que moi je n’oserais pas m’offrir", a relevé le technicien.


"Quand ils arrivent en sélection, il faut un gros travail sur le plan mental et psychologique pour leur faire accepter certaines choses et je m’applique dès
leur arrivée à leur donner un petit carnet de bord pour leur expliquer par où sont passés des stars qu’ils adulent, pour arriver au sommet", a détaillé Thabo Senong.


"En Afrique du Sud, les clubs qui sont très puissants ne laissent pas le temps au technicien de faire un travail en profondeur avec les jeunes et je peux vous
assurer qu’entre les éliminatoires de la CAN des moins de 20 ans, la COSAFA Cup en décembre et ce tournoi final, j’ai dû changer à plusieurs reprises d’effectifs parce que certains clubs refusent de libérer leurs joueurs", a-t-il par ailleurs ajouté.

Si la finale de la CAN U20 2017 opposera un représentant de la partie sud, la Zambie à un autre de la partie ouest, le Sénégal, le Ghana et le Nigeria absents de Zambie 2017, restent les sélections les plus titrées en compétitions de jeunes en Afrique.


Revenant sur la CAN U 20 2017, le technicien sud-africain a indiqué que sa sélection a fait un bon tournoi en Zambie (26 février au 12 mars).

’’Elle aurait toutefois pu faire mieux et après la qualification à la Coupe du monde, l’objectif est de prendre tous les matchs qui arrivent comme des préparations intensives’’, a-t-il dit, rappelant qu’au delà du trophée, l’objectif dans une sélection, c’est de préparer l’avenir.


"Nous avons livré un premier bon match contre la Zambie, la suite ce sera contre la Guinée et les footballeurs devraient en profiter pour encore progresser", a-t-il dit.


’’Mais on peut joindre l’utile à l’agréable en jouant pour repartir avec une médaille autour du cou’’, a-t-il fait savoir.


En lever de rideau de la finale de ce dimanche entre le Sénégal et la Zambie, il y aura le match de classement et il opposera l’Afrique du Sud à la Guinée.


SD/PON /MKB