CAN U 20 :  Le sélectionneur zambien salue
APS
SENEGAL-ZAMBIE-FOOTBALL-SOUVENIRS

CAN U 20 : Le sélectionneur zambien salue "Allez Casa’’ et la mémoire de Jules Bocandé


Lusaka (Zambie) – L’entraîneur de la Zambie, Beston Chambeshi, a salué la mémoire de l’ancien capitaine des Lions Jules Bocandé, décédé en mai 2012, et les groupes de supporters du Casa Sports qui l’avaient fortement marqué lors de son séjour avec les Chipolopolos à la CAN 1992.


"Je ne peux pas manquer de saluer la mémoire de ce grand footballeur africain qui était Jules Bocandé. J’ai joué dans sa ville natale, et lors de son passage en pleine CAN, il avait pris le temps de venir nous saluer avec une grande simplicité’’, s’est souvenu Chambeshi, ancien ailier international.


"C’est vraiment quelqu’un de très sympa et très accessible. Alors que nous sommes des footballeurs peu connus, lui était connu à travers le monde, mais ça ne l’avait pas empêché de venir nous saluer et c’était vraiment la grande classe’’, a commenté le technicien zambien.


Après avoir joué dans plusieurs clubs zambiens comme les Nkana Red Devils, Chambeshi a évolué quelques saisons en Tunisie, à Hamman-Lif, où il avait été prêté par l’Espérance de Tunis qui l’avait transféré après la CAN 1992.

Il a raccroché les crampons en 1994 pour embrasser entièrement une carrière d’entraîneur dans des clubs avant d’être nommé en 2016, sélectionneur de l’équipe zambienne des moins de 20 ans.


A Ziguinchor (sud), l’ancien ailier, surnommé ‘’Quick Silver’’ pour sa vitesse dans le jeu, n’a pas aussi oublié les supporters du Casa Sports qui ont poussé toutes les équipes présentes dans la capitale du sud du pays.


"C’était la grande ambiance lors des matchs, et ils faisaient tout pour qu’on ait l’impression d’évoluer à domicile’’, a décrit l’ancien joueur zambien à un reporter de l’APS.


Beston Chambeshi a encore gardé en mémoire les images de l’hôtel dans lequel était logé l’équipe zambienne et il indique que cet établissement hôtelier ‘’rappelait l’Afrique traditionnelle authentique’’.


"Nous habitions dans des paillotes avec une belle décoration et au service des gens super sympathiques, c’était vraiment magnifique’’, s’est souvenu le technicien zambien.


La ville de Ziguinchor avait abrité deux poules lors de la CAN 1992 (12 janvier au 26 février), la C avec la Côte d’Ivoire, le Congo et l’Algérie et la poule D avec
le Ghana, la Zambie et l’Egypte.


Les deux autres poules étaient logées à Dakar pour cette CAN qui avait été remportée par la Côte d’Ivoire.

SD/ASG